Partagez | 
 

 Magic in the air (Everyone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 30
Date d'inscription : 29/11/2011
avatar
Maître du jeu
chappa'ai
MessageSujet: Magic in the air (Everyone)    Lun 16 Juil - 15:12

On aurait pu croire que tout le SGC ou presque c'était donné rendez vous dans ce petit bar de Figeac, l'un des rares à avoir investit dans un écran géant en cette période de mondial, il faut dire que le propriétaire était un grand fan, le petit bar était décoré au couleurs bleu, blanc et rouge, et il avait promit une tournée générale en cas de victoire des bleus, sans doute une raison de plus de se jeter sur ce petit bar pour suivre les actions des joueurs de foot. Il y avait bien sûr les habitants du quartier, mais un oeil avertit pouvait observer un nombre important de militaire au mètre carré. Il faut dire que pour une fois qu'ils avaient l'occasion de faire la fête, chose pas forcément facile dans ce coin paumé de la France, les gens s'en donnaient à coeur joie.

L'alcool coulait à flot, les cris de joies et les cris accusateurs accompagnaient les actions de joueurs et les décisions de l’arbitre, les regards étaient tous tournés vers l'écran, et certains petits groupes avaient une petite pensées pour les pauvres restés d'astreintes au SGC, mais cette action était rapidement chassé par l'action d'un joueur qui venait de prendre la direction des buts. Les tables vides étaient assez rares, poussant les gens à se rapprocher et à partager leurs émotions avec des connaissances voir même des inconnus, mais le sport n'était pas là pour nous rapprocher? L'ambiance était bruyante, festive, alcoolisée et joyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 107
Date d'inscription : 28/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 245
Age du personnage: 37ans
avatar
Militaire
Adam Smith
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Lun 16 Juil - 15:31

Le retour au SGC avait été un peu difficile pour Adam, il devait avouer qu'il avait été surpris de ne pas revoir les personnes qu'il avait quitté avant de reprendre son avion et les missions qui allaient avec. Il faut dire que Jenny avait rejoint Typhon, un départ difficile à accepter, il appréciait cette demoiselle, et elle faisait partie de ses repères dans cette base, mais ça c'était avant. Qu'importe, depuis quand il avait besoin de connaitre du monde dans une base pour faire son boulot? Bon d'accord, peut être qu'il aurait préféré resté à sa place, mais il n'était pas question de discuter les ordres, Adam était un militaire avant tout, et il n'était pas leader, ce n'était pas réellement l'objectif de sa vie, d'ailleurs avait il réellement un objectif de vie? Il allait avoir la quarantaine, et il n'avait rien de stable dans sa vie, enfin si, il avait son boulot, et ça lui allait très bien, il aurait bien sûr aimé revoir cette petite alien qui lui avait volé son coeur, mais ce n'était pas possible et il l'acceptait. Et soyons honnête, s'engager avec autre chose que son pays, c'était une mauvaise idée, ça ne lui avait jamais réellement réussit.

Bref, il avait décidé d'aller seul dans ce petit bar dont tout le monde parlait, il y avait la finale ce soir, et pour être honnête il y avait peu d'intérêt à regarder un match seul, il avait l'habitude depuis enfant de suivre le sport avec sa fratrie, il en aurait bien fait de même cette fois ci, mais difficile de demander des vacances alors qu'il venait à peine d'arriver dans cette location pas si nouvelle que ça. Rapidement il s'installait à une table où se trouvait des demoiselles en pleins discutions, sur le foot bien sûr, ou presque c'était visiblement plus le physique de Giroud qui les intéressaient le plus. Le jeune homme se fit rapidement accepter à la table des demoiselles, il faut dire qu'il avait toujours eu du succès auprès de la gente féminine. Il commandait une bière et regardait le match acclamant avec les demoiselles les buts de la France, descendant sa bière avec parcimonie. Il restait de la place à leur table, et il aurait bien invité Rakel à le rejoindre lorsqu'il la vue entrer dans le bar, mais ce n'était pas une bonne idée, elle était gardée par deux cerbères, dont l'un avait envoyé à l'hôpital plusieurs mecs se trouvant sur son passage, quant à l'autre, c'était le diable en personne à en croire les membres du SGC, sans parler que la demoiselle était elle même un danger non négligeable, il avait envie de passer une bonne soirée, alors autant oublier. Et après tout il rencontrerait peut être de nouvelles personnes en cette belle soirée. Le soleil brillait encore fort en cette fin d'après midi, le moment promettait d'être beau, victoire ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Lun 16 Juil - 16:52

Il fallait être totalement honnête, je n'aimais pas réellement le foot. Mais pourtant depuis toute petite je loupais assez rarement un match, enfin surtout lorsque j'étais avec mon père. J'avais toujours fait un effort pour pouvoir partager ces instants avec mon père. Le mondial de 1998 avait eu lieu peu de temps après le décès de ma mère, il avait permit de me changer les idées, au final, à l'époque ça m'avait fait grand bien, d'ailleurs dans les affaires que j'avais ramené de mon appartement se trouvait le vieux maillot de l'équipe de France de 1998 celui qui avait déjà eu l'étoile, mon père me l'avait offert quelques jours après la victoire, il m'avait ensuite accompagné pour tous les matchs que nous avions pu voir, des moments de détente père fille qui avaient beaucoup compté pour moi. Pour être honnête j'avais espéré que mon père serait venu à Figeac pour assister avec moi au Match, après tout cet instant nous ramenaient 20 ans en arrière, et pourtant il m'avait clairement envoyé chier lorsque je lui avais demandé. Je savais qu'il était en colère contre moi, pourtant je n'avais pas fais grand chose, et visiblement aucune amende ne lui avait été envoyé, sinon il n'aurait pas manqué de venir m'arracher la tête... Non je savais qu'il ne digérait pas la vente de l'appartement de Paris, d'ailleurs plus le temps passait plus je me disais qu'il allait l'acheter lui même, se qui aurait été stupide, jamais il ne s'était servit de cet endroit, et d'ailleurs il vivait à Nice depuis plusieurs années alors même si il faisait souvent des tours dans la capital, c'était bien souvent en Airbnb.

Qu'importe, j'avais reçu mon maillot de l'équipe de France il y avait quelques semaines, au début du mondial même si j'avais loupé la plus part des matchs, le boulot avant tout, mais ce soir j'avais bien l'intention de le porter ce soir, et de sortir. Après tout si la France gagnait ce n'était que tout les 20 ans pour le moment que l'on vivait cet instant. J'avais bien sûr demandé à Mathieu de venir avec moi, mais au moment de partir il était occupé, et j'avais un gros doute sur le fait qu'il appréciait réellement le foot. Je ne savais pas grand chose de ses goûts après tout. Qu'importe, j'avais décidé de marcher, après tout boire ou conduire on connait tous la chanson. Une nouvelle fois depuis ma sortie d'Hôpital Psychiatrique on pouvait me voir une nouvelle fois en civil, sans doute que ça choquerait des personnes me connaissant depuis longtemps mais qu'importe, un short, mes superstars noires et mon maillot floqué Griezmann, un maquillage bleu blanc rouge sur les joues. Le petit bar avait une super ambiance, la musique de Magic System raisonnait entre les murs en attendant que le match commence. Au moment de passer ma commande je restais raisonnable et commandait un orangina, autant rester raisonnable pour le moment.

L'arrivée d'Adam attirait mon attention, mais au final pas tant que ça, il y avait beaucoup de monde du SGC, et soyons honnête, depuis notre rupture nous nous cotoyons au minimum même si j'avais une grande gueule, je ne lui adressais jamais la parole en dehors du boulot. A ma table se trouvait Monika et Pierre, deux techniciens, l'avantage c'est qu'ils avaient rarement eut à faire à ma mauvaise humeur, ils géraient avant tout la porte, et pour être honnête en cas de soucis c'était eux qui étaient chargés de nous ramener, alors autant dire qu'il était préférable de les garder de notre côté. Il y avait cette rouquine, qui avait toujours jeté des regards appuyés à mon mari. Sincèrement j'aurais aimé lui dire d'aller promener ses fesses ailleurs, mais je pris sur moi, bien qu'elle jetait un coup d'oeil appuyé sur mon doigt, j'avais envie de lui casser les dents de devant, je ne sais pas si elle s'imaginait un seul instant qu'elle pourrait s'en approcher sans que je lui arrache un doigt à cet instant, mais elle se trompait fermement. Le regard que je lui jetais était sans équivoque, avec un peu de chance l'arrivée d'autres personnes détendraient l'atmosphère, Monika et Pierre essayaient, mais ce n'était pas si simple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Sam 21 Juil - 20:32



Hrp
Spoiler:
 


Mickaëlla n'aimait pas le football et elle avait suivi ce mondial qu'à travers les commentaires de ces collègues. Et elle ne pouvait s'empêcher de penser que ce sport avait une mauvaise influence sur les gens.
Il y a un mois, ils pensaient que le sélectionneur était un incapable, que l'équipe était trop jeune, qu'ils jouaient trop mal, qu'ils allaient se faire sortir dès les premières phases.
Et puis au fur et à mesure de la compétition les discours avaient changés du tout au tout.
Désormais le jour de la finale, les joueurs de l'équipe de France et le staff du sélectionneur étaient connus de tous et encensé par tous.
La seule chose qu'elle retenait de positifs étaient les joueurs et le staff en lui même.
Le sélectionneur contre vent et marée avait choisi un groupe jeune, et les avaient admirablement bien préparé, ils n'avaient pas juste sorti une calculatrice et fait une somme de compétence.
Au final il avait eu raison et le résultat le prouvait.
De plus ces jeunes étaient talentueux, humbles et travailleurs.
Ce qui était une rupture agréable avec les frasques de leurs années, et pas besoin de regarder le foot pour avoir entendu parler d'histoire honteuses qui défrayaient la chronique.


Mickaëlla ne serait donc pas allé voire ce match si le général n'avait pas insisté.
La majorité des membres du SGC allaient se retrouver dans la petite ville de Figeac, pour regarder le match, et au début elle s'était mise de garde en salle de contrôle mais le général préférait qu'elle prenne à la fois du temps pour elle, et qu'elle garde un œil sur la troupe.
Il ne lui demandait pas d'être ses yeux et ses oreilles sauf cas particulier et extrême, mais il tenait à ce que les hommes ne fassent pas de vague.
Certes c'était important de se détendre, et cela pouvait renforcer la cohésion des membres du SGC, mais il ne fallait pas pour autant qu'il y ait d'esclandre qui mettent en avant la ville de Figeac et le complexe du SGC.
Ils devaient faire en sorte de rester en dessous des radars.
Jusqu'à maintenant il n'y avait pas eu de problème avec les habitants, mais le programme était encore trop fragile pour se permettre se genre d'impair.


Mickaëlla s'était donc habillé pour sortir, et comme tout femme qui se respecte elle avait misé sur les accessoires. Sauf que Mickaëlla n'était pas une midinette, mais un commando d'élite, et que ses accessoires se trouvaient être un glock 26, deux chargeurs un couteau de botte et un Karambit.
Par expérience elle savait que sa monture faisait qu'elle ne passait pas inaperçu et sa nouvelle ducati était tout aussi impressionnante que son ancien destrier.
Une paire de lunette de soleil et une petite veste pour parfaire le tout et le tour était joué.


Mickaëlla ne mit pas longtemps pour rejoindre la ville de Figeac, elle n'habitait pas très loin et son destrier était puissant et agile.
C'est en roulant au pas qu'elle traversa le minuscule centre-ville.
En arrivant près de l'église elle remarqua que l'un des bars avaient élargi sa terrasse et que celle-ci se remplissait de supporter et que nombre de ces supporters semblaient être des militaires du SGC.
Mickaëlla gara donc sa monture sur la place à l'ombre d'un arbre.


Une fois son casque retirée, elle se dirigea vers le bar et elle put constater qu'effectivement il y avait beaucoup de militaire de la base.
Elle ne perdit pas de temps à identifier le tout venant, surtout que ces derniers avaient l'habitude croiser une mickaëlla peu encline à la sympathie.
Une fois au bar, elle commanda le plus grand cocktail sans alcool dont il disposait et la plus grande planche d'assortiment qu'ils avaient et un bol de cacahuète.
Mais elle ne quitta pas le comptoir avant d'avoir son cocktail et son bol de cacahuète.
Une fois sur la terrasse elle chercha du regard une place, et elle put remarquer que nombre des militaires présent détournaient le regard quand le sien passait sur leur table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Dim 22 Juil - 21:15

Je sirotais mon orangina et commandais boisson sur boisson, j'avais presque l'impression que j'essayais de me bourrer la gueule à l'aide de boisson à l'orange, et qui contenait pas la moindre goutte d'alcool. D'ailleurs la rouquine et moi ne cessions de nous jeter des regards en chiens de faïence, l'ambiance était tendue alors que Will Smith et d'autres stars faisaient le show pour l'ouverture de la finale. Nous essayions de parler de tout et de rien, mais ce n'était pas si facile que ça, à vrai dire nous ne partagions rien en dehors de notre boulot, et il n'était pas réellement possible de parler de ce genre de chose ici, et puis j'étais un agent de terrain, eux ils ne quittaient jamais la base. Je ne comprenais pas pourquoi le général avait voulu que cette nana là revienne, plus elle parlait plus elle me tapait sur le système, à croire qu'elle avait tout vu et tout fait, je n'étais même pas sûre qu'elle ai déjà passé la porte, mais même si j'aurais aimé lui rabattre son clapet en lui rappelant que j'étais l'une des plus anciennes, et que j'avais à mon compte plus de mission que la plus part des membres du SGC, je ne pouvais absolument rien dire. Au final ce moment de détente devenait un moment de torture. Je jetais un coup d'oeil à mon téléphone, j'espérais que Mathieu m'envoie un message pour me dire qu'il arrivait mais c'était surtout le message qui n'arrivait pas, pas plus que mon ancien costard noir préféré. Je poussais un soupir, la soirée n'allait pas être celle que j'espérais, avec un peu de chance la France gagnerait ça me donnerait au moins une raison de me réjouir.

J'observais Monika et Pierre qui parlaient de leurs gamins, et à cet instant je me disais qu'une chose, il y avait aucune chance que ça m'arrive un jour, je me contenterais de vivre avec un homme qui m'aime de tout son coeur, mais pas comme sa femme, juste comme sa soeur. Ca avait quelque chose de déprimant, non? J'allais finir vieille fille, peut être même avec des chats, mon dieu quelle horreur, j'allais finir en folle au chat... Remarque avec un peu de chance je crèverais avant, et vu la façon de mener ma vie, il y avait de grande chance que ça arrive. Vu la tournure de la soirée, je commençais à me dire que j'allais rentrer à la maison, à quoi bon passer la soirée si je ne m'amusais pas ? Le salut de la soirée vint d'un bruit de grosse cylindrée. Je serrais les mâchoires, ce bruit me rappelait tellement de souvenirs, Jeff et son affreux engin de mort. D'ailleurs ma copine poils de carotte avait sans doute interprétée mon visage figé comme le signe de l'arrivée de mon ex, parce qu'elle se retournait pour voir d'où venait le bruit, elle s'imaginait sans doute que la soirée tournerait à son avantage, visiblement elle était loin d'être la plus maligne, les plus intelligents avaient su gérer les bruits de couloirs avait bien compris que ça sentait le roussi, Mathilde en était la preuve.

Malheureusement pour elle ce ne fut pas mon sexy futur ex mari qui descendit du monstre, mais la joli Mickaëlla que tout le monde regardait en coin de l'oeil, certains en profitant pour se rincer l'oeil tout en ce disant que si ils se faisaient griller ils étaient morts. Je n'étais pas des plus populaires, mon mauvais caractère avait fait ma réputation tout autant que mes fréquentations, tout le monde savait qu'il se passait quelque chose entre le grinch du SGC et moi, du coup on m'évitait généralement. Je la laissais passer devant la table, je me disais qu'elle allait sans doute commander sa boisson, elle n'avait pas tord, à table le service était long, visiblement ils étaient débordés. ce ne fut que lorsqu'elle repassait avec sa commande que je sifflais un coup pour lui faire signe de venir nous rejoindre. Elle fut accueillit avec un sourire de la part des techniciens, beaucoup moins par la rouquine, qui venait de voir un de mes alliés arriver à notre table. J'attirais une chaise à notre table, avec un peu de chance la soirée commençait à tourner. Une fois qu'elle fut installée à table, je désignais la moto d'un geste de la tête :

"Tu t'es achetée une nouvelle moto? Tu te souviens, Monika, Pierre, et tu m'excuseras je sais pas j'arrive pas à retenir ton prénom."

Le sourire était carnassier, Micka ne pouvait pas louper l'animosité qu'il y avait entre nous deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Sam 28 Juil - 23:39

Alors qu'elle cherchait une place ou s'installait, Mickaëlla entendit un sifflement qui lui fit froncer les sourcils. Elle chercha du regard et fort heureusement le sifflement émanait de Rakel, si l'auteur avait été un petit con prétentieux il n'aurait pas été déçu du voyage. Mickaëlla fit un signe avec son verre et se dirigea vers sa table. Elle n'était pas seule, avec elle se trouvait deux femmes et un homme tout trois étaient des membres du programme porte des étoiles. Les deux femmes étaient des militaires et l'homme était un civil sous contrat avec le ministère de la défense.
Mickaëlla se dirigea donc vers la table de Rakel qui récupéra une chaise afin qu'elle puisse s'asseoir.
Les prénoms, les noms et surtout les grades des autres lui revenaient en tête.
Rakel se fit quand même un devoir de faire les présentations.
Monika et Pierre ou plus exactement le Sergent Monika Favre, et le technicien Pierre Amyot tout deux affectés à la gestion de la salle de commande.
Elle les connaissait relativement bien, elle avait passé de nombreuses heures de garde en salle de commande avec ces derniers. Ils parlaient souvent de leur gamins respectifs, il faut dire qu'il y avait beaucoup d'heure à tuer lors des gardes et que bien souvent les enfants étaient un sujet intarissable de discussion.
Mais les entendre en parler à tout bout de champs était un bon moyen de contraception.
Tout deux étaient des anciens du programme porte des étoiles et même si il n'était pas auréolé du prestige d'être équipier leur travail était primordiale.
Si ils le faisaient bien on ne se rendait même pas compte du temps que ça prenait et de la rigueur qu'il fallait.
Par contre si à la moindre anicroche c'est sur eux que tout les reproches retombés.
Pas facile comme boulot et Mickaëlla savait pertinemment que les équipiers leurs devaient de pouvoir utiliser la porte avec une relative sécurité et de pouvoir dormir sur leur deux oreilles pendant que eux veillaient.

La troisième personne était le caporal Emma Brillanti et elle n'appréciait l'arrivée de Mickaëlla, il fallait dire que Emma avait vu son affectation à une équipe SG refusait  quatre reprises et les quatre fois par Mickaëlla.
Le caporal Brillanti était un bon artificier, et une secouriste compétente mais cela ne faisait pas tout.
En premier lieu elle se reposait trop sur ses acquis et ses capacités physiques bien qu'au dessus des civils, et du soldat lambda elle n'avait pas le niveau d'un équipier SG.
En second elle manquait de concentration et de curiosité. En dehors de son domaine d'expertise, elle ne s'intéressait pas. Comment vouloir être équipier SG si on était pas un minimum curieux.
Et en troisièmement Emma ne pouvait s'empêchait d'allumer tout les mâles qui étaient à son goût et elle avait des goût variés.
Non seulement cela donnait une très mauvaise image des femmes militaires en général mais cela créer des histoires dont on se seraient bien passés.
Et vu que la rouquine était têtue et pas prête à travailler sur elle même pour changer elle avait été recalée à chaque fois.
Le caporal avait même fait deux recours auprès du général pour être validé équipier fort heureusement ce dernier savait que Mickaëlla avait été objective.
Emma n'avait pas été plus loin vu que l'alternative s’appelait Hartman.
Elle était donc toujours affecté à une équipe d'astreinte chargée de monter la garde et de protéger le niveau de la salle d'embarquement en cas de pépin.
Pas la tâche la plus sympathique et motivante du SGC.

Mickaëlla était en train de se dire que laissait emma et Rakel seul à une table avec de l'alcool était une garantie d'une soirée mouvementé.

Mickaëlla se mit donc en devoir de saluer tout le monde en montrant qu'elle se souvenait de qui ils étaient.

"Oui bien je suis que je me rappelle. J'ai passé pas mal d'heures avec Monika et Pierre en salle de contrôle lors de mes astreintes.

Et je me souviens aussi de vous Emma.
Si vous avez bien bossé ces trois dernières années, peut-être que vous aurez enfin une place dans une équipe."

La réflexion de Mickaëlla fit piquer un fard à la rouquine et pour cause.
Mickaëlla avait remarqué que cette dernière avait un peu forci au niveau des joues, et il ne devait pas y avoir que là qu'elle avait pris.
Elle avait négligée son entrainement et elle misait sur le fait que le programme soit en manque de candidat pour avoir une place dans une équipe.
Un comportement inacceptable de la part de n'importe quels militaire, et Mickaëlla espérait que le sergent instructeur Hartman veillerai à ce qu'Emma reprenne et garde de bonnes habitudes.


"Oui. J'ai racheté la moto de mon ancien binôme du temps du 1er RPIMA, la mienne était foutue. Vu qu'il allait encore devenir papa et qu'il avait besoin d'argent en bonne marraine je ne pouvais laisser ma filleule mourir de faim."

Pour sur qu'elle était foutue, un connard l'avait fais sauter.
C'était la deuxième raison qui avait amené le général a choisir Mickaëlla pour aller traquer les traitres du programme, et les barbouzes d'hégémonie et de Typhon.
Elle était une cible et le programme porte des étoiles ainsi que le BSPC n'avait pas les ressources pour protéger tout les équipiers.
Mickaëlla était d'une farouche loyauté et personne n'aurait eu l'idée de venir la démarcher.
Par contre elle forçait, l'admiration et le respect chez beaucoup de soldat et était crains par encore plus et contrairement à d'autres équipiers elle ne disposait d'appui pour la protéger.
Rakel aurait certainement connu  ce genre de déconvenue voire pire si il n'y avait pas eu Dante, Jeff, et son père pour veiller sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Dim 29 Juil - 13:06

Le pique de Micka me plaisait, même si l'idée que cette morue gagne une place dans une équipe SG ne me plaisait pas. Soyons honnête, je n'en parlerais pas au général, de toute façon je n'avais pas les moyens de faire en sorte qu'elle ne soit pas prit que sur notre animosité. Général, général, elle fait du rentre dedans à mon mari, mouais ça ne passait pas, et ce n'était pas mon genre. A vrai dire j'aurais préféré pouvoir lui mettre sa raclée durant un entrainement ou quelque chose comme ça, c'était bien plus dans mes cordes, et de toute façon je savais que j'arriverais à la mettre à terre, c'était assez simple, j'avais l'expérience, l'entrainement, et la rage de vaincre, mais je n'étais pas sûre que lui casser le nez était la meilleure idée du monde. De toute façon, elle ne l'aurait jamais Jeff, même si je n'étais plus réellement sûre de pouvoir dire la même chose des autres femmes qu'il croiserait. Je n'étais même pas sûre de me satisfaire à cette idée, même si ce n'était pas elle, il y aurait de grande chose que Jeff ne se transforme pas en moine pour m'attendre, ça c'était plutôt mon genre à moi. Peut être que les histoire de Pierre et Monika devraient m'inspirer, je devrais peut être me trouver quelqu'un de bien, que j'apprécierais et fonder une famille, après tout l'amour ne m'avait jamais réussis, peut être que juste apprécier une personne suffirait plus simplement à mon bonheur, plus besoin de se rendre malade, après tout lorsque l'on n'aime pas au plus profond de notre être une personne c'est sans doute plus facile.

Mais bon, je n'étais pas là pour me prendre la tête sur ce genre de sujet, plutôt pour passer un bon moment, alors autant s'y atteler et chasser les pensées qui dérangeaient, d'ailleurs le premier but avait fait sauter la moitié du bar, un but du croate contre son camps. Personnellement j'avais juste jeté un coup d'oeil à la télé pour revoir le ralenti. Et bien ça commençait plutôt bien pour la France. L'explication de Micka me tirait un sourire, sans doute que la plus part des personnes autour de nous n'aurais pas cru qu'elle avait des amis, personnellement ça ne m'étonnait pas réellement, elle était fidèle et dévouée, malgré son mauvais caractère, mais un mauvais caractère ne faisait pas une mauvaise personne, je savais de quoi je parlais. J'observais l'engin, repensant à la moto de Jeff, bêtement j'eus envie de la récupérer, pourtant j'avais toujours détester la moto, je faisais juste un effort pour lui, et maintenant je la voulais à la maison, allez savoir pourquoi... En faite je me mentais je savais pourquoi, ça me rapprochait un peu de lui.

"Je reconnais bien là ton abnégation."

L'engin avait l'air puissant, un amour pour les monstres qui auraient pu alimenter les discussions autour d'un barbecue en été entre mon amie et mon mari, mais c'est le genre qui n'arrivera pas, parce que ce n'était pas notre vie, et parce que le mari m'avait jarté de sa vie. Ca marcherait peut être aussi avec Mathieu, mais je ne savais pas ça avait quelque chose de gênant de faire entrer le monde du travail dans cette vie. Je savais que les ragots devaient déjà avoir la belle vie, la nana qui s'installe avec le frère de son ex mari. Le seul avantage c'était que la plus part, voir quasiment personne n'aurait le courage de m'affronter pour venir tenter de savoir le vrai du faux.

"Je ne savais pas que tu aimais le foot, pour être honnête, moi je n'aime pas, mais avec mon père on a jamais loupé les compétitions internationales, je pensais qu'il viendrait, mais il m'en veut depuis que j'ai mis en vente mon appart' à Paris. Mon appart' est soudainement devenu une affaire de famille, et s'est devenu gênant que je veuilles me débarrasser d'un endroit où je ne mets quasiment plus les pieds."

Je levais les yeux au ciel avant de prendre une gorgée de mon orangina. J'avais du mal à chasser les souvenirs qui m'agressaient depuis quelques temps. J'observais Pierre et Monika, voir même la rouquine qui semblaient ne plus respirer, un coup d'oeil à l'écran et l'on pouvait comprendre pourquoi l'attaquant français faisait une remonté. Et pourtant la seule chose qui m'agressait c'était le sourire de Jeff et l'odeur de soda de son haleine cette fois où il était venu m'emmerder au bar du coin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Dim 29 Juil - 17:35

Rakel trouvait le comportement de Mickaëlla plein d'abnégation, et elle se demandait si elle plaisantait quand elle disait ça. Mickaëlla ne voyait pas trop en quoi il y avait de l'abnégation dans ce qu'elle avait fait. En même temps MickaËlla se rappela que Rakel ne connaissait pas toute l'histoire c'était peut être tout ça que Rakel y voyait de l'abnégation mais les choses étaient bien plus simple que cela.
Elle n'avait plus de moto son frère revendait la sienne parce qu'il avait besoin d'argent, ça n'était pas plus compliqué que ça.

"Tu exagères un peu là. J'avais surtout besoin d'une moto.
Et il faut dire qu'une Ducati 1100 de 2015 c'était une bonne affaire."

Un roadster puissant, agile et léger vu la puissance, très agréable à piloter sur des petites routes, avec un gros couple et prêt à répondre à la moindre sollicitation de son pilote. C'était un bon investissement elle avait très peu roulé, avait toujours dormi à l'abri et au sec, avait été très bien entretenu, n'était jamais tombé, si jamais alex l'avait mis en vente sur internet il aurait trouvé preneur en quelques semaines.

Rakel avait ses raisons d'être là et c'était assez particulier.
Elle avait espéré que son père vienne voire le match avec elle, car ils n'avaient jamais loupé aucune grande rencontre de l'équipe de France, depuis qu'elle était petite.
Elle se dit que cela devait avoir un rapport avec la disparition de sa mère.
Mais son père et elle était en froid, parce qu'elle revendait son appartement sur Paris et que son père n'était pas du tout fan de cette décision.
En tout cas son général de père ne laissait pas couler et lui en tenait rigueur à croire qu'il ne s'agissait pas seulement d'un appartement.
A moins que cela ait un rapport avec le faites qu'elle habite avec Dante, ou matthieu de son vrai prénom et comme il avait décidé de se faire appeler maintenant qu'il avait démissionné du programme.
Et puis il y avait aussi Jeff le jumeaux de Dante, avec qui elle s'était mariée qui l'avait quittée et qui était passée à l'ennemi depuis peu.
Ça commençait à faire beaucoup et l'appartement avait du être la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase.


"Ah non tu fais fausse route. J'ai horreur du football, trop de fioritures, de fanfreluches, et d'argent. Ça a pourri la quasi totalité des joueurs, après de ce que j'ai entendu on a la chance d'avoir une équipe de jeune qui sont respectueux et talentueux et je respecte ça?  Mais il y a des tas de sport avec des gens talentueux, respectueux et dans lesquels on excelle et ou on est champion du monde.
Si le vieux ne m'avait"DIS" de venir faire un tour d'aller voire ailleurs si il y était je ne serais pas là.
Mais bon vu que je suis là autant profiter de l'instant.

C'est dommage que ton père ne soit pas là.
Les instants père, fille, ou même en famille je ne connais pas trop mais je sais bien que c'est important.
Tu devais l'appeler."

MickaËlla n'était pas experte dans les relations familiales loin de là mais elle savait qu'il fallait se parler pour crever l'abcès plutôt que de rester dans son coin et regarder l'autre du coin de l’œil avec trop de fierté pour aller vers l'autre.

Tout le monde suivait le match avec beaucoup d'attention, à part Mickaëlla qui s'en contrefichait royalement. Son attention était totalement accaparé par la planche qu'on leur avait amené.
Il y avait de la tapenade, de la charcuterie, du fromage, des olives, du pain à l'ail et en quantité pour six personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Lun 30 Juil - 10:56

J'eus un petit sourire amusée à la réflexion de Micka, bien sûr que j'abusais un peu, je me moquais peut être un peu gentiment d'elle, même si en soit elle aurait pu choisir une moto neuve, nous n'étions pas payé des fortunes, mais tout de même, je ne doutais pas qu'elle avait les moyens, mais il n'y avait rien de plus normal que d'aider ceux que l'on aimait. Je ne m'y connaissais pas pour un sous en moto, alors je voulais bien la croire lorsqu'elle me disait que c'était une affaire, de toute façon je ne pouvais rien faire d'autre. J'écoutais les paroles de mon ancien second en jetant des coups d'oeil au match, les deux autres semblaient pris par le match et Emma avait prit ses jambes à son cou jusqu'au bar pour prendre sa commande. Il ne fut pas compliqué de comprendre que le vieux l'avait envoyé là pour surveiller ses brebis, vérifier que nous ne faisions pas de bordel, d'un côté nous le savions, nous devions nous tenir à carreaux, mais ajouter un peu d'alcool et de l'excitation, il n'était pas difficile de savoir se qu'il pourrait se passer, en particulier la gente masculine.

"En gros il t'a envoyé jouer les babysitters. Voyons le bon côté, juste ta présence en a calmé plusieurs."

La réflexion sur mon père me fit prendre mon verre, mais malheureusement je n'arriverais jamais à noyer mes problèmes avec une boisson sans alcool. Elle avait sans doute raison mais je savais que ça ne servirait à rien, j'avais déjà tenté à plusieurs reprises de l'appeler, mais il avait finit tout simplement par éteindre son téléphone, c'était plus facile pour une personne de son âge que pour les personnes du notre. A vrai dire j'avais du mal à lâcher le mien, et c'était le cas depuis que Jeff était partit en mission moins de moi, j'espérais toujours un message qui n'arrivera jamais.

"Il a éteint son téléphone, je le faisais je cite "chier", si tu trouve que j'ai mauvais caractère, c'est que tu ne connais pas mon père."

J'eus un petit rire un peu triste, mais c'était vrai, si j'étais une saloperie au caractère de cochon c'était que j'avais de qui tenir. Après tout j'étais la première à abandonner mon téléphone lorsque Jeff me faisait chier... Il y avait forcément des choses que l'on regrettait, mais il fallait vivre avec. J'observais le plat que Micka avait ramener, décidément elle devait avoir sacrément faim pour prendre autant. Pour ma part je mangeais beaucoup moins depuis la disparition de Jeff, je n'avais plus d'appétit, et sincèrement la nourriture me donnait envie de vomir, je me forçait en compagnie de Mathieu, parce que sinon il me l'enfoncerait dans la gorge pour que je me nourrisse, mais il fallait voir le bon côté, je ne grignotais plus.

"Et bien tu as de l'appétit, je crois que le régime équilibré que l'on m'impose me pousse à détester l'instant de manger."

Je riais, c'était une blague entre Mathieu et moi, il n'était pas rare que je lui reprochais de vouloir me faire manger que des choses équilibrées, et lui me reprochais de manger de la merde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Lun 30 Juil - 22:10

Rakel pensait que le général l'avait envoyé jouer les babysiter, même si c'est ce qu'il lui avait dis avec d'autre mot, il voulait surtout qu'elle sorte, qu'elle décompresse, qu'elle déconnecte quelques heures du travail. L'idée était bonne mais le football c'était vraiment pas son truc. Mais elle comprenait complètement la démarche. Il pouvait très bien avoir besoin d'elle dans l'heure parce qu'ils avaient le feu vert pour régler le problème Typhon ou qu'ils avaient une opportunité inespérée de porter un coup décisif à Typon ou Hégémonie.
Dans l'éventualité qu'une telle opportunité se présente elle devait rester au top de sa forme et de sa concentration. Typhon et Hégémonie étaient certes des repères de traîtres et de salopards mais pas d'incompétent, il y avait donc peu de chances que les erreurs se renouvellent.
Le SGC avait quelques incompétents en son sein mais il ne pouvait plus faire la fine bouche vu la gueule du recrutement. La plupart avait choisi de quitter le SGC pour aller voire ailleurs parce que l'herbe était plus verte. L'appât du gain, l'envie d'être reconnu leur avait fait oublié plusieurs choses.
La première était que cela les mettaient dans l'illégalité et que ceux qui n'était pas dans la clandestinité avait bien de la chance que Neville ait suffisamment de poids pour les couvrir.
La seconde c'est que Neville débutait comme chef d'entreprise et dans la politique. Il pouvait avoir tout les appui qu'il voulait être un personnage médiatique si il devenait gênant son élimination serait ordonné, ça n'était qu'une question de temps.
Il était trop gourmand.
La troisième c'est que tout ces transfuges n'étaient pas Neville et c'est bien lui et Chefet qui avaient un sursis un passe droit.
Les autres s'étaient une tolérance pour acheter la tranquillité mais il ne faudrait pas grand chose pour que cela dérape.
La quatrième et non des moindres c'est qu'il restait au seins du programme et dans les forces spéciales au courant du programme des vrai patriotes qui eux n'oublieraient pas et ne pardonneraient pas. Des prédateurs qui le jour ou la traque serait lancé ne ferait pas de quartier.
Et elle était l'oiseau de proie le plus affuté du général, en conséquence elle comptait bien se prévaloir des cibles de haute valeur.
Mickaëlla toute à ses pensées prédatrices mis donc un peu de temps à répondre à Rakel.

"On peut dire ça comme ça. Mais il veut surtout que je décompresse que je m'amuse les mois à venir risque d'être assez mouvementé. La concurrence nous a déjà causé beaucoup avec notre retour sur le devant de la scène c'est pas près de s'arranger.
Ce ne sont pas eux qui ont le plus à craindre de moi."


Mickaëlla avait désigné du menton l'assemblée de soldat et de contractuels, qui regardaient le match. Des gens loyaux qui avaient décidé d'honorer leur principes et de servir leur patrie et l'humanité plutôt qu'une multinationale.
Jeff était désormais un membre de Typhon et elle se demandait comment Rakel vivait la chose. Certainement pas très bien mais l'issue de cette relation était prévisible. Mickaëlla s'était méfier de Jeff dès la première seconde d'ailleurs c'est à son arrivée qu'elle ne s'était plus sentie à sa place dans SG3, c'est d'ailleurs à cette période que Rakel avait commencé à perdre pieds.
Jeff avait menti, et trahis avec brio et sa défection des rangs du SGC pour rejoindre Typhon ne l'étonnait pas plus que ça en définitive. Il avait déjà un passé trouble avec hégémonie. Il ne lui restait plus qu'à rejoindre la tok'ra pour parfaire le tableau.

Les réflexions que Rakel tenait sur son père l'a fit sourire. Bien évidemment que c'était explosifs entre les deux.

"Les chiens ne font pas des chats."


Rakel croyait réellement que Mickaëlla allait engouffrer l'intégralité de la planche. Même si c'était un plateau apéro ça commençait à faire beaucoup même pour une Mickaella qui avait toujours eu un bon coup de fourchette.

"Non j'ai pris ça pour partager avec les gens avec qui je serais à table.
Te gêne pas sers toi."


Rakel avait toujours eu un coté petite princesse.
Elle grignotait de ci de là mais elle mangeait sans réel appétit et parfois on avait même l'impression que c'était une corvée.
Là dessus les deux jeunes femmes étaient diamétralement opposés.
Mickaëlla aimait manger de bonnes choses.
Elle avait connu la faim à l'entrainement et en opération, c'était le genre de choses qu'elle ne souhaitait à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Mar 31 Juil - 11:10

Le réflexion de Mickaëlla jetait un froid, je comprenais bien ce qu'elle venait de dire, et je comprenais ce que ça impliquait. Jean François, je sais que Micka ne l'avait jamais aimé, j'aurais sans doute du faire comme elle, ne pas me laisser attendrir par son côté amusant, compatissant et dragueur sur les bords, mais au final si ça n'avait pas été le cas comment ça aurait tourné pour Mathieu? Et puis j'aimais Jeff, sa présence avait quelque chose de réconfortant que je ne ressentais plus depuis qu'il était sortit de ma vie. Je faisais mon possible pour passer de bons moments, pour m'amuser, pour ne pas faire que subir le temps qui passait mais ce n'était pas si simple que ça. Finalement je venais de comprendre quelque chose, avais je réellement des amis au SGC? La réponse était simple, il n'y en avait plus aucun, mon ancien second avait toujours été là pour moi parce que j'étais sa supérieur, au final ce n'était pas la personne à qui je pouvais confier quoi que se soit. J'avais Mathieu pour ça, mais là encore on ne pouvait pas parler d'amitié. Je regrettais l'absence de Matt, sa présence avait toujours eu quelque chose de bénéfique, et pas que sur moi, sa positivité, son abnégation, il avait toujours été la meilleure personne d'entre nous.

A cet instant le match n'avait plus réellement d'importance, en faites nous en revenions toujours au même point, il n'y avait pas grand chose qui avait de l'importance, à part eux. Malheureusement je savais que je ne pouvais pas protéger Jeff, pas après les choix qu'il avait fait. Je savais que mon père me protégeait, et par leur amitié le général le faisait également mais personne ne prendrait la défense de mon ex époux, et des personnes sur qui je pensais pouvoir compter n'hésiteraient pas à lui tirer une balle dans la tête et à vrai dire dans la mienne non plus si je m'approchais trop près de lui ou d'un autre membre de Typhon. C'était bête à dire mais on ressentait plus de chaleur dans cette entreprise que dans les locaux en béton froid du SGC. Je crois que je ferais bien de faire ce que j'avais dis à Mathieu, non pas quitter le SGC pour rejoindre Typhon, je ne voulais pas, mais je voulais reprendre mon avion, je voulais être seule au milieu des airs, c'était le genre de chose qui me permettait d'être moi même, au final j'étais un oiseau qui était resté trop longtemps à terre une aile brisée. Ca serait sans doute la meilleure chose à faire, mais d'un autre côté je savais que ça m'éloignait de Mathieu, et de Jeff, C'était assez triste de se dire que la personne qui m'avait le plus aider jusqu'ici mis à part mon terrible Dante, c'était Chefet, notre sois disant terrible ennemie... Je mis un peu de temps à réagir à la réflexion de Micka. Elle n'avait pas tord, mais d'un côté j'étais aussi terriblement différente de lui, il était un patriote fidèle, il avait tout donné à l'armée, il avait même sacrifié des instants qu'il aurait pu passé avec ma mère mourante pour partir en mission, c'était le genre de chose que je ne ferais jamais. J'avais beaucoup donné à l'armée, je les avais laissé faire de moi ce petit prodige dont ils étaient tous si fiers mais jamais je ne leur donnerait Jeff.

"C'est sans doute ça."

Je jetais un coup d'oeil à la planche de charcuterie, et je sentis presque un haut le coeur prendre ma gorge, j'avais du mal à chasser l'image de micka couchée derrière son arme prête à faire feu.

"Hum non merci, si je n'ai plus d'appétit ce soir j'en connais un qui va me chier une pendule et m'enfoncer son gratin de brocolis au fond du gosier. Alimentation saine et équilibrée. Tu n'imagine même pas comment je rêve d'un mc do, je sais déjà ce que j'aurais pris, un petit wrap ranch, un menu maxi best of big mac, avec un mc flury kit kat et double dose de caramel."

J'en baverais presque. Pourtant je n'étais pas réellement du genre à me gaver comme ça mais là les légumes et les poissons vapeur ça commençait à être trop.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Messages : 45
Date d'inscription : 29/12/2010
avatar
PNJ
Virgile Dante
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Mar 31 Juil - 11:19

Personne ne s'attendait à voir ce duo improbable et pourtant... Virgile Dante habillé d'une veste en velour et d'un col roulé et jean le tout sur des tons bleu blanc rouge accompagné d'un Lieutenant Alain Féral qui semblait transfiguré. Maillot français marqué du 7 d'Antoine Griezmann, visage peint en tricolore et regard illuminé... Pas de doute, le gaillard était à fond et gonflé à bloc. Le débit de parole était rapide et on pouvait voir Dante opiner poliment du chef de temps en temps, lui ne semblait pas être plus que ça amateur de ballon rond.
Contrairement à Dante, Féral avait une réputation très correcte au sein du programme. Il était le gars qu'il fallait voir si on pensait avoir un souci avec Big Brother, ce n'était pas un épouvantail, mais un conseiller et quelqu'un qui pouvait vous dépanner. Est ce qu'il était possible d'envoyer une photo de soit dans la base s'il n'y avait rien de sensible, pouvait il parler au général concernant des soucis de matériel pas forcément opsec, pouvait il accorder une accréditation pour des gens... Bref, on l'aimait plutôt bien contrairement à son compère qui attira immédiatement des regards hostiles de la part des anciens qui l'avaient reconnu. Ce fut l'occasion de voir Féral en mode moins sympa également. le caporal Olivier s'était levé et était allé se camper devant Virgile affichant toute son hostilité légèrement imbibée dans un air de tueur de série Z lui crachant au visage qu'il n'était pas le bienvenu ici, que c'était réservé aux membres du SGC. Et Féral d'enfiler le costume de Faucheuse en rappelant au militaire que c'était un lieu public, et que s'il ne voulait pas finir à récurer les chiottes d'un avant-poste au Mali il ferait bien d'aller cuver dans sa chambre au plus vite, le tout d'un ton surprenant tranchant. Le bougre avait vite et bien appris! Mis en déroute par la soudaine agressivité de celui que pas mal considéraient quand même comme une mauviette, Olivier battit en retraite en levant les mains et quitta le bar, vite rejoint par deux collègues qui n'avaient pas envie de le voir conduire dans son état ou qui n'avaient pas envie de partager le même air que les deux nouveaux venus.

Les choses s'étaient vite tassées et revenues à la normale et après avoir commandé au bar, les deux jetèrent un regard alentour, remarquant alors Rakel et Mickaella, venant à leur table.

"Mesdames. Nous ne vous dérangerons pas longtemps, juste passer le bonsoir. Comment allez vous, Major?"

Sans son costume Virgile Dante ressemblait beaucoup à Jean François ou plutôt le contraire mais bon, ses cheveux avaient poussé et il s'était laissé une barbe de trois jours méticuleusement entretenue. A des années lumières de ce qu'on avait l'habitude de voir. Et le sourire... Cela faisait tout drôle de voir cet homme sourire aimablement, visiblement de bonne humeur. Il était resté debout à leur hauteur, ne prenant pas le risque de s'imposer.
A son côté se tenait Féral qui les salua distraitement, il était bien trop occupé par le match ou alors maintenait Il une certaine distance avec Rakel, sachant qu'elle lui en voulait toujours pour s'être fait tazzer par les gendarmes. Le doute fut levé avec le but français. Tel un possédé l'agent du BSPC sauta sur place en hurlant un "BUUUUUUUUUUUT!" repris avec une même ferveur par d'autres. On ne le verrait plus de la même façon demain matin ça c'était certain. Pendant qu'il sautait en chœur avec un technicien et une militaire, son acolyte civil était resté lui de marbre visiblement imperméable à la liesse. Il n'était pas foot, ni même sport collectif. C'était un solitaire et il détestait ce genre de manifestations désinhibées prenant sur lui pour ne pas afficher son agacement de voir le peinturluré qui lui servait de compère d'aventure sautiller partout en criant "on a marqué". Tout juste leva t il les yeux au ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Ven 3 Aoû - 23:33

Rakel tirait la tronche il fallait dire que la défection de jeff était récente tout comme leur séparation officielle. Elle devait encore l'avoir en travers de la gorge est quelque chose de sévère. Mickaëlla espérait que Rakel n'allait pas être trop perturber et remonterait la pente assez rapidement. C'était spécifiquement ce genre de choses qui vous minez le moral sans qu'on s'en rende compte qui émousse le sens des combattants et qui finit par les faire tuer. Tout le monde quelque soit son talent ou sa force passez par ce genre de phases cela faisait partie de la vie et la plupart du temps on ne s'en rendait pas compte ou on se voilait la face. C'était là que le groupe prenait son importance, il vous aidez à dépasser vos problème ou à la régler. MickaËlla était contente que Rakel ait des gens avec qui elle puisse décompresser et parler autre chose que du boulot. Elle prit donc le partie de ne pas revenir plus sur ce sujet, ce qu'il y avait à dire avait été dis.

Rakel préférait la junk food plutôt que de la nourriture saine. Bon après il y avait un monde entre les brocolis vapeur et le BigMac, et il y avait de quoi manger sainement tout en se faisant plaisir. Mickaëlla aimait manger, et elle aimait manger de bonne choses. Rakel quand à elle semblai être une experte du MacDo et Mickaella était à peu près sur que si elle regardait dans son sac à main elle allait y trouver des coupons de réduction. Décidément elles étaient vraiment dans la caricature toute les deux.


"La dictature du bio et des légumes vert. On peut manger sainement sans pour autant se gaver de brocolis. C'est important de se faire plaisir, mais là tu veux un peu loin. Bon après je suis pas un bon exemple, il y a des pays ou la bouffe est tellement bonne que ça en est presque criminel.
Prends au moins un petit morceau de fromage, ça à l'air d'être du local en plus, c'est sain et presque équilibré."

Mais avant que Rakel se laisse tenter, l'attention de tous fut attiré par l'arrivée d'un drôle de duo. Dante et Féral. L'ancien et le nouveau visage du BSPC au sein du programme porte des étoiles. Ils étaient comme toujours à l'opposé l'un de l'autre. Dante porté une veste et un col roulé alors qu'on approchait de la mi juillet et Féral lui portait un maillot de l'équipe de france et était remonté à bloc pour soutenir les bleus. Si ils arrivaient aussi tard c'était sans aucun doute de la faute de Dante, Féral devait faire des bonds d'avoir loupé une partie du match.

Toujours est-il que l'arrivée de Dante avait tendu l'atmosphère et le caporal Olivier remonté à bloc contre Dante comptait bien le virer de la soirée et apparemment manu militari parce que celle-ci était réservé au militaire du SGC, ce qui était bien évidemment totalement faux. Mickaëlla allait intervenir quand Féral se montra sous un nouveau que personne ne lui connaissait. Il avait été à bonne école et mit rapidement le caporal au pas qui baissa pavillon et quitta le bar accompagné de deux soldats. C'était une bonne chose ça éviterait que le caporal se mette dans le fossé en rentrant à la base, ce qui vaudrait d'attirer les regards sur le SGC et une bien courte carrière pour l'agent Féral.
Sans plus attendre la soirée repris ses droits et les supporters se replongèrent dans le match avec la même ferveur.
Dante ne voulait pas s'éterniser à moins que ça soit une forme de politesse pour demander de rejoindre leur table.
Mickaëlla allait répondre quand tous se mirent à crier, apparemment l'équipe de france venait de marquer un nouveau but, il fallut bien attendre pas loin d'une minute pour pouvoir de nouveau s'entendre parler. Pendant ce temps Dante était restait placide tels le roc face à la colère de l'océan.

"Mickaëlla. Pas besoin de grade maintenant que tu es civil, et à la retraite. Oui bien sur installe toi. Avec Rakel on était en train de discuter de nutrition et de l'intérêt des légumes verts dans une alimentation saine et équilibré."

Mickaëlla venait de jeter une bombe dans la conversation, et la suite sentait la vanne et la chicane à pleins nez et elle était très fière d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Dim 5 Aoû - 14:52

J'avais du mal à réagir après les propos tenus par Mickaëlla, je semblais totalement absorbée par le match, mais c'était loin d'être le cas, je regardais l'écran mais mon esprit était ailleurs. Loin, à des centaines de kilomètres d'ici dans la jolie ville de Marseille. J'avais peur pour lui, bien sûr que malgré ce qu'il avait fait je l'aimais, ce type je l'avais dans la peau, ce n'était pas son comportement délirant qui allait changer quoi que se soit. Je n'écoutais que d'une oreille les paroles de Micka. La bouffe n'était jamais été la chose que je préférais au monde, il y avait des plaisirs bien plus grands que de s'enfoncer quoi que se soit dans le gosier. Je sais qu'elle ne partageait pas mon point de vue, et elle n'était pas la seule, Mathieu aimait manger, il aimait prendre du bon temps sur cette activité, y compris sur la préparation. Manger avait toujours été un besoin plus qu'autre chose pour moi. Je devais avouer que cette fois Mathieu tombait à point nommé pour m'éviter d'avoir à refuser le petit morceau de fromage, il détournait l'attention, tout comme Féral et sa tenue colorée. Il portait le même maillot que moi, et semblait totalement fan, pendant quelques secondes je me dis que mon père aurait pu ressembler à ça avec 30 ans de moins, mais non, la carrure n'était pas la même, la posture, et la froideur non plus.

Le comportement du caporal Olivier me tira un rictus, si Féral n'était pas intervenue il aurait été clair que je l'aurais fais, même si je savais que Mathieu n'avait pas besoin de moi pour se défendre, c'était à prévoir que le pauvre caporal allait souffrir la prochaine fois qu'il tomberait sur moi, on ne réveille pas la tempête sans en subir les conséquences, surtout que j'étais du genre à être rancunière, ça tout le monde le savait au SGC. Généralement la plus par des personnes essayaient de ne pas m'avoir comme ennemie, ni comme amie d'ailleurs être le plus loin de moi possible était généralement la meilleure chose à faire. Se fut Féral qui intervint, avec ses airs de Virgile Dante, comme quoi il avait apprit le petit, à cet instant difficile de croire que c'était ce type qui chiait dans son froc quand je débarquais dans son bureau. Sans doute qu'il ferait bien le boulot, mais je gardais cette rancoeur, même si c'était pour nous éviter la prison, il n'était pas obligé de me tazzer, personnellement j'aurais largement préféré une épaule cassée ou une côte brisée, la douleur était certes plus longue mais ne faisait pas ressortir un épisode traumatisant de ma vie avec lequel je devrais me débattre jusqu'à ce que je puisse enfin mourir... Je posais mon regard sur Mathieu, lui souriant, mais il était clair que mes yeux disaient le contraire, il ne serait pas arrivé à cet instant, je crois que j'aurais trouvé une excuse, n'importe laquelle pour me casser d'ici. Finalement sa présence me faisait du bien, comme toujours, d'ailleurs, il avait toujours été ma drogue, il le sera toujours.

Lorsque Féral se mit à crier je fis un bond sur ma chaise, à croire que je ne m'attendais pas à entendre qui que se soit hurler ainsi, surtout pas lui. D'ailleurs Pierre venait de m'attraper par les épaules et déposer un baiser sur ma joue avant de s'excuser en voyant la tête que j'affichais. Je m'attendais à tout sauf à ça, remarque n'importe qui qui aurait pu voir ma tête, aurait éclaté de rire, en particulier les gens qui me connaissaient réellement. Micka lâchait sa bombe sur les légumes verts et j'avais du mal à ne pas éclater de rire, au final c'était toujours notre private joke, il n'arrêtait pas de me taquiner avec ça, et je faisais de même.

"En faites, on parlait de la manière dont tu prenais un malin plaisir à me torturer."

Je tirais la chaise vide de la table de derrière pour que Mathieu s'installa à côté de moi, et il restait la place laissée vide par Emma, ce n'était pas plus mal si elle la trouvait occupée en revenant, je n'avais pas envie de la voir ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Messages : 45
Date d'inscription : 29/12/2010
avatar
PNJ
Virgile Dante
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Dim 5 Aoû - 23:16

Mathieu ne sembla pas surpris ou indisposé par la réaction de Mickaella, il se permit même un sourire en s'installant sur la chaise offerte par Rakel, tombant enfin la veste.

"Alors ce sera Mathieu." avait  il répondu d'un ton détendu. "Et je ne suis pas à la retraite, disons que j'ai reconsidéré mes priorités."

Dit il en lorgnant vers sa soeur avec un sourire désarmant.

Il avait donné son prénom tout naturellement, et pas Virgile cette identité d'emprunt dont il n'avait plus besoin aujourd'hui, mais son vrai prénom. De toute évidence, la période de sa vie sous les drapeaux était bel et bien tournée. A la remarque faite quand à la nourriture saine et ce qui était évidemment sa marotte il prit un air blessé, d'autant plus marqué que Rakel surenchérit en parlant littéralement de torture. Il était bien loin l'épouvantail en costard Armani...

"J'essaie de faire rentrer dans ce crâne de piaf que nous sommes ce que nous mangeons et qu'il faut donc choisir avec soin une alimentation saine, équilibrée. Et donc oui, des légumes d'origine locale et bio, en priorité car si nous sommes omnivores, les protéines animales ne sont pas notre base d'alimentation. Mais faire comprendre ça à cette tête de pioche..." Il toqua sur le crâne de la militaire l'air exaspéré. "Je la torture... Pour elle des choux romanesco c'est l'équivalent du baigneur. Une escalivade c'est digne de la dame de fer! Et il faut voir sa tête quand je prononce des horreurs comme brocoli ou haricots." Il branlait du chef, prenant à témoin la TELD.

"Mais laissez la faire et elle vous sortira toute la panoplie malbouffe avec pizza surgelées, fastfood, barres chocolatées, sodas... Heureusement que je veille au grain sinon son postérieur risquerait de coincer sur le pas de la porte si vous voyez ce que je veux dire.
En plus cuisiner c'est un bon moment pour parler de sa journée, décompresser et se mettre dans de bonnes dispositions pour le repas. Un peu comme un sas après mission.  J'avoue cependant que je prends beaucoup, beaucoup de plaisir à la torturer. La voir éplucher une carotte sachant qu'elle finira dans son assiette plus tard est un vrai spectacle comique, je me demande si je ne vais pas installer une caméra cachée pour la filmer et passer le film lors des fêtes."


Il dédia un clin d'oeil à Rakel. Mathieu et les caméras... Une longue histoire d'amour.

"Je suis quand même étonné de vous trouver ici. J'ai perdu un pari donc je n'avais pas le choix, pas même de ma tenue, il fallait que ce soit bleu blanc rouge et je n'ai trouvé que cela de potable. Fais moi penser, Rakel, que je dois revoir toute ma garde-robe, là c'est un peu misérable quand on sort du blazer ou complet... Etant donné ce que je sais, ce n'est pas spécialement là que je vous chercherai. Vous aussi vous avez été entraînées contre votre gré par un ahuri peinturluré qui met son cerveau en pause dès qu'il entend le coup de sifflet de début de match. Hein Féral!"

L'incriminé afficha un air penaud et répondit d'une voix qui l'était tout autant.

"Vous êtes vache capitaine. C'est pas être bête, c'est être patriote. Vous ne sentez pas l'osmose? nous sommes tous derrière nos bleus! nous vivions et respirons à l'unisson!"

A voir l'air de Mathieu, ce dernier n'était non seulement pas convaincu, mais trouvait les explications de son disciple atterrantes.

"On les élève, on fait de son mieux et malgré toute notre bonne volonté et dévotion, quand ils grandissent ils font n'importe quoi. Et je ne suis plus capitaine! Combien de fois il faut te le dire?!"

le supporter "numero uno" éclata de rire et se fendant d'une révérence répondit d'un ton obséquieux d'opérette.

"Mais vous serez toujours mon capitaine, Ô capitaine, mon capitaine! Et vu la tournure du match il me semble que vous allez encore perdre... Votre manque de foi en notre équipe va encore une fois vous coûter beaucoup. Il me tarde la fin du match!"

Et Mathieu de réagir avec un grand soupir défait. De toute évidence il n’allait pas aimer ce qui se passerait si les bleus gagnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Lun 6 Aoû - 21:58

Il avait beau être habillé en civil, avoir décidé de retourner à la vie civile, avoir repris son vrai nom, sa véritable identité, il restait égal à lui même, même quand il parlait des moments ou il cuisinait.
Mickaëlla se demandait comment Rakel faisait pour le supporter parce nom de dieu qu'est qu'il avait l'air d'être chiant.
C'était à se demander comment elle pouvait avoir eu ou avoir des sentiments pour des hommes comme Matt, puis Dante, puis Jeff.
On marchait sur la tête, et ça n'avait pas vraiment de sens ni de logique mais enfin bon il n'y avait peut être rien à comprendre en définitive et puis peut être qu'il était moins lourd dingue dans la sphère privé même si elle en doutait.
Il faut dire que sa conception de l'art culinaire n'avait rien de sympathique ou ludique, il y avait même de forte chance que tout soit réglé au poil de cul prêt.

Certes tout comme lui elle n'était pas venu de son plein gré mais elle ne voyait pas ça comme une punition non plus.
Mais à y regarder de près peut être c'était juste pour se donner un genre et que finalement lui aussi apprécier d'être là.
Mickaëlla préféra se dire ça l'inverse risquait de foutre en l'air la soirée de tout le monde.

Par contre Féral était complètement dans l'ambiance du match pour un peu on aurait pu croire qu'il était sur le banc de touche et qu'il était le sélectionneur de l'équipe de France. Il était vraiment à fond et on pouvait voire que Matthieu se prêtait au jeux.
Il y avait une forme de complicité entre eux deux, il fallait dire que les deux hommes avaient travaillés de concert pendant des années. Désormais Féral n'était plus dans l'ombre de Dante et du peu qu'elle en voyait il ne se débrouillait pas trop mal. MickaÊlla n'avait jamais trop compris pourquoi Rakel martyrisait Féral parce qu'en définitive ça avait l'air d'être un chic type alors que Dante lui était un vrai connard.

D'ailleurs si Dante était la légende de Matthieu est ce que Féral était son vrai nom?
Personne ne s'était vraiment posé la question parce que Féral était le brave gars qui pouvait arranger les choses et éviter de subir la colère de Dante.
Les membres du SGC pourraient juger qui était véritablement Féral dans les mois à venir si le projet n'était pas mis brutalement au rencard.

"Les fanatiques du macrobio.
Sans tomber dans la junk food on a qu'une vie on peut manger sainement et équilibré sans être dans l'excès.
On a qu'une seule vie, on peut se faire plaisir aussi, et avec le sport qu'on se tape s'est important de se faire du bien.
Enfin en tout cas c'est comme ça que je gère moi."


Il ne servait à rien de vouloir faire adopter son point de vue à Matthieu ou à Rakel, les deux étaient deux grosses tête de mules qui de toute façon camperaient sur leur positions.
Et puis surtout elle ne voulait pas rentrer dans des divergences d'opinion qui allait créer des tensions, pour au final savoir qui mangeait quoi par rapport à ce qu'il aimait.

"Je suis venu faire un tour histoire de voire ce qui se passait.
Ca fait du bien de changer d'air, et de se détendre."


MickaËlla ne voulait pas donner plus de détails à Matthieu, il ne faisait plus partie du projet et même si il restait un patriote, elle ne voulait pas lui laisser l'opportunité de déduire des choses sur ce qui se passait à la base. Il n'avait plus à savoir ce qui se passait et lui donner des brides d'information ne lui permettrait pas de tourner la page et pourrait le mettre en danger.
Rien que le faite qu'il soit qui il soit et qu'il soit proche de Rakel le mettait suffisamment en danger pas la peine d'en rajouter inutilement.

"Je suppose que personne ne se laissera tenter par un morceau de charcuterie ou un bout de fromage?"


Autant en revenir au fondamentaux la bonne bouffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Mer 8 Aoû - 14:58

Ce n'était pas réellement étonnant que beaucoup de rumeurs trainaient sur la relation que j'entretenais avec Mathieu, nous vivions dans la même maison, et il y avait les regards que nous nous lancions. Des sujets qui auraient dut déclenchés une guerre étaient finalement devenus des sujets de taquineries et de chamailleries de gamins, si il n'y avait pas ce foutu sentiment fraternel qu'il avait pour moi ça se finirait sans doute sous les draps. Mais ça n'arrivera pas, et je crois que je commençais à me faire une raison. Je claquais d'ailleurs son bras alors qu'il frappait sur ma tête, mais sérieusement qui pensait réellement que bouffer de l'herbe était un régime alimentaire sain? Mais lui qui souhaitait parler de torture, j'étais persuadée qu'il était le seul homme au monde à considérer que voir une femme se balader en sous vêtement ou avec une serviette comme seul vêtement était une torture, et si il pouvait se moquer de ma tête lorsque préparait des légumes je pourrais en faire autant lorsqu'il décampait dans une autre pièce alors qu'il me croisait dans cette tenue, même si je tentais de faire un effort après ce qu'il s'était passé, je ne voulais pas que ma présence soit un effort constant.

"Tu vois, même Mickaëlla est d'accord avec moi, je ne suis pas une extrémiste de la mal bouffe, je tente juste de survivre avec un fou qui préfère une carotte à une côte de boeuf bien saignante."

Chose inimaginable pour moi, j'étais plutôt du genre carnivore plutôt que vegan.

"Et je suis particulièrement feignante, sincèrement faire la cuisine c'est trop long, après tu as la vaisselle, une pizza, tu la commande ou tu la mets au four et basta."

Ce n'était pas faux, je n'étais pas réellement motivée pour tout ce qui touchait l'art culinaire, passé 20 minutes, je commençais clairement à m'ennuyer, et je détestais ça. J'étais le genre de personne à pouvoir rester sans rien faire pendant une journée entière dans un canapé sans m'ennuyer une seule seconde, mais aussi à me laisser d'une activité en quelques minutes. Quoi qu'il en soit la présence de Mathieu rendait la soirée des plus agréables, malgré les menaces à peine voilées de mon ancien second, en faites tout était toujours plus agréable à ces côtés, je pouvais tout supporter tant qu'il était auprès de moi. Finalement il y avait peut être quelque chose pour laquelle je pouvais remercier Féral c'était bien de l'avoir trainer ici. Je me remémorais les paroles de Mathilde, me demandant si il y aurait autant de foule derrière les écrans si nos missions devenaient une émission de téléréalité. Non, bien sûr que non, même lorsque les guerres étaient médiatisées personne ne s'intéressait autant à notre boulot.

L'évocation du dressing me tirait un petit sourire moqueur. Oui autant mon terrible Virgile Dante avait une classe incroyable, autant mon Mathieu semblait sortit des années 1990, et pourtant il était pire que moi, même pour partir à Paris une nuit il avait ramener une valise lorsqu'un simple sac à dos m'avait suffit.

"C'est une merveilleuse idée."

Finalement je pris un bout de fromage, après tout l'idée de me contenter de carotte au repas avait finit par me décidé et bêtement je voulais lui faire plaisir. C'était con, avoir envie de faire plaisir à la femme qui voulait éliminer mon mari, enfin ex mari. J'attrapais un morceau de fromage de chèvre, ça donnait peut être une haleine d'enfer mais de toute façon je n'avais personne à embrassé, et je crois que Pierre ne se laisserait pas tenter une nouvelle fois par ses divagations, je crois qu'il avait eu la peur de sa vie en attendant ma réaction qui n'était pas arrivée.

"C'est vrai qu'il est bon. Et puis arrête de soupirer, sérieusement il y a pire comme torture, même si je ne suis pas sûre qu'ils ont du jus d'orange bio ici. "

Je lui tirais la langue essayant d'être discrète, j'aimais le taquiner.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Messages : 45
Date d'inscription : 29/12/2010
avatar
PNJ
Virgile Dante
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Jeu 9 Aoû - 0:26

Mathieu écouta les deux femmes avec petit sourire aux lèvres. Les deux se soutenaient mutuellement comme on aurait pu s'y attendre. Se faire plaisir, profiter de la vie... Il faisait tout ça, pour autant il aimait les choses saines.

"Ma chère Rakel, je n'ai rien contre une côte de bœuf de temps en temps, bien que la quantité de viande soit trop importante, je me cantonnerai plutôt sur une moitié. Je préfère malgré tout du filet mignon ou une entrecôte, mais vous savez ce qu'on dit des goûts et couleurs.
Et puis dire que la cuisine c'est trop long... Justement, ça permet de prendre le temps rompre avec le rythme de la journée, de se poser, discuter et passer du temps ensemble. Quand tu prépares ton propre repas tu le savoures avant l'heure.
Et puis ça se voit que tu n'as pas goûté ma pizza au magret de canard... Après ça l'espèce de machin informe et gras qu'on trouve un peu partout te donnera juste envie de fuir."


Il éclata de rire et leva les deux mains en signe de reddition. Il ne pourrait pas gagner avec les deux contre son régime sain. Il prit son "jus d'orange bio" et le leva en guise de toast.

"Au jus d'orange bio et aux brocolis."

Avec un sourire chafouin, il poursuivit de son ton léger pendant que derrière lui la tension palpable des supporters changeait l'atmosphère et les cris de déception, les croates avaient collé un but. Ce genre de choses arrivaient dans un match...

Il lorgna sur l'assiette présentée une moue songeuse et passa son tour.

"Je vais m'en tenir au jus d'orange bio. Et je vois ce que tu veux dire. Sortir, prendre la température, rompre avec le train train du métro boulot dodo, sans le métro pour le coup... Voir des gens quand ils ne sont pas en uniforme. Pas trop ma tasse de thé en général, mais l'autre zozo me tannait pour que je vienne, c'était un "moment historique pour le pays!"
L’emphase avec laquelle il avait fini sa phrase était comique, on y retrouvait bien du Féral dedans mais surjoué avec un certain talent.

Ledit Féral s'était retourné et avait balancé en guise de riposte sous la ligne de flottaison un narquois.

"En attendant ce n'est pas moi qui ait accepté immédiatement quand il a su qu'une certaine personne s'y trouverait, je dis ça je dis rien..."

Affichant un grand sourire de traitre sans cœur à un Mathieu un brin mal à l'aise. Il savait parfaitement que ce petit tacle à la mâchoire désarçonnerait son ancien mentor et supérieur... Et oui, le brave Alain Féral n'était pas un angelot au ventre mou... Ou plutôt ne l'était plus, Mathieu y avait veillé.

"Excusez moi, j'étrangle cet imbécile avec son écharpe et je suis tout à vous. Et non, ce n'est pas ce que vous imaginez. Quand à toi mon gaillard, tu ne vas pas voir la fin du match!"

La menace était aussi sérieuse que la guerre des émeus. Mathieu leur fit un clin d'oeil et se leva pour aller châtier le gredin ayant vendu la mèche. Il avait envie de sortir avec Rakel depuis un moment, aller au ciné ou à un spectacle, voire simplement une balade, mais avec tout ce qui s'était passé, l'occasion ne s'était pas présentée. Ce soir il espérait pouvoir profiter d'un moment festif avec elle et le fait qu'il y ait des gens du SGC lui permettait d'offrir un enterrement en grandes pompes à Virgile Dante.
Les deux camarades se chahutaient en riant, Mathieu finissant avec la moitié du maquillage de Féral sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Jeu 9 Aoû - 9:39

C'était idiot, mais la ligue Mickaëlla/Rakel contre le reste du monde me rappelait le bon vieux temps, lorsqu'elle et moi essayions de faire reprendre ses esprits à Matt qui voulait sauver le monde. Je ne retins à peine une grimace lorsqu'il se mit à parler de magret de canard, des mois que l'on vivait ensemble, et il ne savait pas que je n'aimais pas le canard, il allait sans doute falloir que je lui rabâche un peu plus les oreilles avec mes goûts. Finalement je levais mon verre au jus d'orange bio et aux brocolis qui allaient sans doute m'accompagner jusqu'à la fin de mes jours, enfin si j'étais chanceuse. Au final c'était ce que je voulais, enfin je crois, il y nombre de choses que notre vie ne pourrait offrir, mais après tout je devais apprendre à m'en contenter, si je voulais être auprès de lui, on ne me laissait pas réellement le choix. D'un côté j'étais un peu jalouse de Mathieu, qui lui avait ce qu'il voulait, il avait sa petite soeur à ses côtés, et malgré ma crise à Paris j'avais toujours fait le maximum pour être parfaite dans ce rôle, je faisais des gros efforts, alors que lui se faisait vivre, mais d'un autre côté je préférais que se soit moi qui endure ça plutôt que lui. Au final c'était peut être ma punition pour ce qu'avait subit Jeff durant des années, même si c'était encore différent, je l'aimais cet abrutis fini, même si il n'aimait pas ce qu'il voyait dans mes yeux, j'étais tout de même à lui...

La réponse de Féral à la tacle de Mathieu me tirait un sourire, à une certaine époque je lui aurais sans doute sauté au cou pour de telle révélation mais je savais ce qu'elle impliquait, Mathieu voulait passer du temps avec sa charmante petite soeur, même si ça me faisait plaisir, c'était aussi terriblement douloureux. Je laissais les deux hommes se chamailler, mais je devais avouer que je prenais partis pour Féral cette fois, à croire que je ne lui en voulais presque plus pour ce qu'il c'était passé. Enfin si je lui en voulais toujours, j'aurais peut être retrouvé Jeff avant qu'il ne fasse des conneries sans son intervention alors même si c'était pour notre protection, c'était difficile à accepter.

"Bah il a pas tord, la plus part des gens présents en 98 se souviennent de cette soirée et du lendemain, j'avais que 8 ans et pourtant je me souviens de cette folie. La France à bien besoin d'un moment de liesse après tout ce qu'il s'est passé ces derniers temps. Et puis ça n'a jamais tué personne de faire la fête."

Même si avec certaines personnes à table on pouvait presque en douter. J'attrapais mon téléphone et fit une photo de Mathieu, par surprise avec son maquillage sur le visage, même si ce n'était que par transfert.

"J'aurais même une preuve que tu es venu supporter la France tu ne pourras pas le nier."

J'attrapais un nouveau morceau de fromage, finalement je passais un bon moment, et ce n'était pas si commun que ça, alors autant en profiter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Sam 11 Aoû - 22:44

Rakel et Matthieu commençait à se chamailler comme un frère et une sœur tout deux en pleines crises de pré adolescence. Et bien évidemment pour toute bonne dispute chacun d'entre eux prenait un témoin à partie pour renforcer leurs argument et manque de pot pour Mickaëlla elle était le casque bleu qui se retrouvait pris entre ces deux feux à être le témoin des deux parties.
Fort heureusement il s'agissait de chamaillerie prises sur le ton de la rigolade même si les sujets avaient l'air sérieux.
Tant mieux parce qu'avec Rakel et Matthieu c'était le genre de chose qui pouvait rapidement dégénérer.


Mais le plus intriguant pour Mickaëlla restait le comportement de Matthieu.
On avait l'impression que Dante était là prêt à surgir et que Matthieu n'était qu'un personnage, alors qu'en faites c'était totalement le contraire. Sa relation avec Féral était vraiment spéciale les deux hommes avaient l'air d'être beaucoup plus proche qu'elle ne l'aurait que quiconque l'aurait cru.

Il se chamaillait comme deux frère eux aussi, c'était assez dingue venant de la part de Dante.
Ou peut être pas tant que ça après tout avec Féral et Rakel c'était plus qu'une coïncidence.

Au final Matthieu était peut être un grand sentimental.


Mais c'était quand même assez bizarre comme situation, tellement que cela lui rappela les pétages de plomb du SGC lors de plusieurs noël.
Mickaëlla balaya donc du regard le reste de l'assistance à la recherche de choses réellement étrange ou dénués de sens.
Elle avait une respiration aussi calme que d'habitude et sa montre donnait un rythme cardiaque normal pour elle.
Le verdict était donc assez surprenant cela n'était pas une hallucination c'était bien réelle.
Rakel se servit du fromage non pas une fois mais deux fois en disant en plus qu'il était bon
Eh ben dis donc la ferveur d'une finale de coupe de monde faisait réellement des miracles.


"Vous vous prenez trop la tête avec la bouffe.
C'est important de faire attention, mais je vais pas pour autant peser ma nourriture.
Oh pis la junk food c'est pas du tout mon truc, pizza surgelé même pas en rêve c'est immonde et bien trop sucré pour moi.
Par contre une bonne pizza dans un bon restau ou un bon pizzaiolo là c'est autre chose.
Pareil pour les hamburger quand les produits sont frais et que c'est bien cuisiné c'est tout de suite bien meilleur que du fast food."


Mickaëlla était plutôt d'accord avec Matthieu en faites.
Elle n'était pas dans l'extrême comme lui, mais elle aimait manger des choses saines et surtout des choses bonnes.
Mickaëlla était un gourmet, elle appréciait mettre ses papilles en ébullition avec les meilleurs saveur du monde.



"Par exemple moi je gouterai bien cette pizza magret de canard. J'en ai déjà mangé et c'était une tuerie. J'en profiterai pour finir ta moitié de côte de Bœuf."


Après tout ça ne coutait rien d'essayer de se faire payer une pizza maison par une personne qui se revendiquer être un cordon bleu. Elle voulait bien enfiler son costume de critique culinaire pour mettre à l'épreuve les dons de matthieu aux fourneau.
Si il était aussi doué qu'il le prétendait c'était un truc à ce qu'elle emménage chez eux.



"Tu te lances sur un sujet pentu et glissant là. Ça peut rapidement dériver dans de la politique ce sujet. Mieux vaut éviter surtout en public. C'est toujours des sujets qui enflamment et pis là on serait vraiment dans la beaufitude, foot, bière et politique de pilier de comptoir."



Le fromage avait plus de succès que prévu, finalement le cas de Rakel n'était peut être pas totalement irrécupérable en ce qui concernait la bonne nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Messages : 45
Date d'inscription : 29/12/2010
avatar
PNJ
Virgile Dante
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Jeu 23 Aoû - 12:35

Mathieu avait rouspété pour la forme et s'était essuyé comme il le pouvait avec une serviette de table en papier promettant supplices et tourments à un Féral qui n'en avait cure, étant à nouveau absorbé par ce qui se passait sur l'écran géant.
De retour à la table l'agent rendu à la vie civile avait soupiré avant de répondre aux femmes attablées et se moquant de lui.

"Oui, je sais c'est un sujet sensible, j'ai suffisamment vu de gens se crêper le chignon pour une connerie pareille. On a même dû séparer un opérateur action d'un des analystes avec lequel il avait commencé à causer ballon rond. Ils s'étaient découverts ennemis irréconciliables l'un de l'olympique parisien et l'autre du marseille machin. Comme tu dis, la beaufitude dans sa plus lamentable représentation. Ça s'est fini par de la mise à pied pour l'un et du gnouf pour l'autre. Ils ont tous compris que j'aimais pas qu'on foute le bordel sur une de mes opérations."

Il sourit... Ah, Finalement il restait un peu de Virgile dans Mathieu car le sourire carnassier qu'il leur avait servi était celui qui avait fait frémir toutes les infortunées personnes du programme qui avaient eu le malheur de se le voir destiner. Mais il disparut aussi vite qu'il était apparu. Le grand brun plus si ténébreux finit son "jus d'orange" et répondit alors à Mickaella.

"Ah mais tu es la bienvenue quand tu veux à la maison. La seule règle étant de participer à la cuisine. Il y aura d'autres choses parce qu'à voir la trogne de l'enquiquineuse en chef ma pizza ne trouvera pas grâce à ses yeux. On pourrait même faire sauter quelques canettes après le repas, j'ai une paire de fusils qui demandent à prendre l'air. On pourrait même laisser Boucle d'Or participer en ramassant les étuis." Il appelait Rakel ainsi de temps en temps depuis qu'elle avait eu l'idée de se teindre les cheveux. Même maintenant il continuait à, gentiment, se moquer. "Par contre il faut que je m'absente un moment. Je reviendrai pour la fin du match, obligé vu la façon dont les choses tournent là bas." A l'entendre il était super "heureux" de voir l'équipe nationale mener au score. "Je dois voir deux trois choses et je reviens. J'en profiterai pour me changer... Foutu Féral. Enfin bref, à tout à l'heure."

Un clin d'oeil aux deux femmes et Mathieu se leva, se faufilant dans la foule bien trop occupée à célébrer un nouveau but pour remarquer l'ancien croquemitaine du SGC passant à proximité. Féral le regarda partir, soupira en haussant les épaules et s'en retourna à l'hystérie collective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2700
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Jeu 23 Aoû - 22:41

La proposition de Mathieu manquait de me faire piquer une crise, je lui jetais un regard noir et fixais mon regard sur l'écran. Je lui avais déjà dis pourquoi je ne voulais pas de Micka à la maison et il l'invitant sans même me demander mon avis. Ce n'était pas simple de partager la vie de quelqu'un dans les bons côtés d'une vie de couple. Je ne répondais même pas à ses petites provocations, pas un sourire, pas un regard, il ne serait pas réellement compliqué pour lui de comprendre qu'il venait de me fâcher et que la victoire des bleu ne réussirait pas à me tirer de ma mauvaise humeur bien installée. Il venait de jouer les mauvaises touches celle de la jalousie et celle de mon ex mari. Je croisais mes bras sous ma poitrine,  m'affessant sur mon siège. Je ne jetais même pas un coup d'oeil alors qu'il s'éloignait il venait clairement de me gâcher la soirée.

Je finis par attraper mon téléphone envoyant un message à mon père. Et voyant qu'il ne répondait pas dans la seconde je finis par m'énerver, il fallait bien que ça arrive quand une chose commençait à m'énerver généralement la plus petite contrariété prenait des proportions pas possible. Je terminais mon verre et me levais.

"Je crois que tu as raison, je vais essayer d'appeler mon père, cest important la famille."

Je me levais et m'éloignais un peu du bar partant sur la version harcèlement. Qui finit par ne pas payer mon père se contentait d'éteindre son téléphone me tirant un grognement de mécontentement. Les hommes se passaient le mot pour me pourrir la vie. Je reviens à la table plaquant un billet de 20 sur la table.

" Pour les conso et ceux de Mathieu faites vous plaisir ave le reste je vais aller faire un tour à la base."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1544
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    Ven 21 Sep - 21:19

Matthieu n'aimait pas le foot ça elle l'avait compris, et il s'y interessait le moins possible tout comme elle. Il y alla même d'une petite anecdote sur le sujet. Deux hommes de son groupe, le premier supporter de Paris, le second de Marseille. Les deux juteux en étaient venus à régler leur différent footballistique à renfort de de grands pains dans la gueule. Matthieu avait été intraitable et elle comprenait totalement la réponse. En opération extérieure on ne pouvait pas laisser passer ce genre de chose sans quoi le groupe risquait d'imploser et ce inévitablement mettait tout le groupe en danger. Ce qui était hallucinant c'était de voire à quels points les gens pouvaient se transformer du tout au tout pour un simple sport. Les hommes devenaient d'une affligeante bêtise et elle opina du chef pour montrer qu'elle était totalement d'accord avec la décision qu'il avait prise.


Matthieu lui proposa de venir gouter sa pizza foie gras. En faites elle pouvait quasiment passer quand elle voulait, pour se faire un bon repas. La seule règle était de participer à la confection du repas, et d'étrenner les fusils qu'ils venaient d'acquérir.
Elle n'était pas très fan de l'idée de l'idée de tirer avec ces fusils. En premier lieu elle passait une grande partie de son temps à travailler sa technique sur toute les armes à feu, elle tirer aussi pour le plaisir dans le club de la base, elle aimait ça mais elle ne ressentait pas le besoin ou l'envie de tirer encore un peu plus. Mais bon il fallait bien être polie.


"Je veux bien aider en cuisine, mais je suis une horrible cuisinière à vos risques et périls. Mais ça me dirait de se faire ça une petite après-midi."


L'idée lui plaisait bien, mais apparemment cela ne plaisait pas à Rakel. Elle connaissait suffisamment la nouvelle blonde pour se rendre compte que l'invitation n'était à son goût. De quoi est ce qu'elle pouvait bien avoir peur elle n'allait pas lui piquer Matthieu. Décidément elle était possessive à souhait. A moins qu'elle ait quelque chose à lui cacher. Cela avait aiguisé la curiosité de Mickaëlla et elle se promit de passer pour goûter la cuisine de Matthieu et voire qu'est ce qui pouvait gêner Rakel à ce point.
Matthieu profita de l'instant pour prendre congé soi disant il allait revenir pour la fin du match.
Mickaëlla avait du mal à y croire à moins que ça soit pour ramener, et/ou chaperonner Rakel.



Rakel faisait la gueule il n'y avait plus de doute.
Le seul problème c'est que l'ambiance se faisait de plus en plus festive et pour se faire entendre il aurait fallu parler assez fort et partager avec tout le monde. Et puis Rakel avait sa tête des mauvais jours.
Elle prit son téléphone pour appeler son père, elle revint quelques minutes plus tard, elle faisait encore plus la gueule qu'avant son départ.
Elle posa un billet de 20 euros sur la table pour payer ses consommations et celle de Matthieu.
Elle allait se rendre à la base.
Certainement parce que c'était un peu comme sa maison, mais aussi parce que Matthieu ne pouvait plus y mettre les pieds, et parce que quasiment tout le personnel était ici.
Mickaëlla savait que cela ne servait à rien de vouloir retenir Rakel à part faire une esclandre de tout les diables.
Mickaëlla souffla un grand coup. Elle n'avait plus aucun appétit.
Elle ne comprenait pas comment cela se faisait que la soirée qui avait si bien commencé en était arrivée là.
Elle n'avait pas fini son deuxième cocktails sans alcool qui était délicieux, et elle se disait qu'elle devait s'assurer que la liesse de la victoire n'allait pas transformer ces jeunes soldats en petit branleurs, mais elle irait voire au SGC si Rakel était à errer dans les couloirs tels un fantôme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Magic in the air (Everyone)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Magic in the air (Everyone)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Alentours du SGC :: Ville de Figeac-
Sauter vers: