Partagez | 
 

 [mission 01ND] "Non Sequitur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 139
Date d'inscription : 06/08/2011
avatar
Maître du jeu
Deimos
MessageSujet: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Lun 11 Juin - 4:13

C'était le 1er Avril et cela faisait un mois que les dernières recrues avaient mis les pieds dans la base et finalement, les PDA avaient enfin bipé pour les agents SG présents dans la base et déclarés bons pour le service. Pas de blague à la noix cependant, il se disait que ni le taulier, ni l'agent du BSPC étaient d'humeur et les comiques de service avaient eu droit à un stage d'aguerrissement sous la houlette du sergent instructeur de la base...
Rendez vous à 11.00 en salle de briefing numéro 1, refaite et sentant le neuf. Les sièges étaient confortables et la grande table de réunion comportait des écrans OLED intégrés pour afficher des informations utiles, finis les bon vieux dossiers en papier... Oupah, vu qu'il y en avait un trônant à chaque place et que les écrans étaient éteints. Ahhhh, le petit dossier couleur crème avec les mentions "CONFIDENTIEL DÉFENSE" que tous rêvaient à nouveau d'ouvrir et de lire un ordre de mission qui les enverrait à des années lumières de la Terre.

Le directeur du programme, le général de brigade de la Couperay était déjà là discutant avec une femme asiatique que la plupart connaissaient, le docteur de l'Argentière surnommée "la Baronne" car s'en était une. La conversation était assez animée, mais pas dans le mauvais sens du terme, encore que le général avait lancé un regard aux arrivants qui avait tout d'un appel au secours. Apparemment la scientifique bombardait son supérieur de questions sur des points de détail dont ils ne comprenaient pas grand chose et quand il y eut plus de deux personnes dans la salle, le général appliqua une preste et adroite manœuvre de retraite par un "Nous en reparlerons plus tard si vous le voulez bien." Et à voir les sourcils froncés et la moue boudeuse de son interlocutrice, non elle ne voulait pas mais comprenait bien que lui coupait court à la conversation.

Une fois tout le monde installé, il se lança dans le premier briefing de mission. ENFIN!

"Bien, nous avons attendu un mois pour vous laisser faire connaissance ou reprendre contact, prendre ou reprendre vos marques et vous rappeler à quel point le menu du mess ne vous manquait pas. Mais les vacances sont finies et aujourd'hui les affaires reprennent!

Il ne souriait pas, mais il donnait presque l'impression d'avoir rajeuni de dix ans et son regard brillait, de toute évidence il lui tardait de pouvoir dire ça!

Comme vous le savez, la Tok'Ra nous a recontacté il y a quelques semaines. En plus de certaines affaires ils nous ont parlé d'un peuple disposant d'un système de défense impressionnant, des satellites entourant leur planète mère et capable de pulvériser un croiseur goa'uld en un claquement de doigt. Ce peuple là, les Olodons sont de fiers guerriers qui ont su se libérer du joug de leur oppresseur goa'uld, Anhour un grand maître mineur qui était autrefois au service de Râ. Ils ont simplement liquidé les jaffas et goa'ulds sur place, y compris le grand maître à la force de leurs bras.

Ces Olodons ne sont pas encore au fait de la différence idéologique qui sépare la To'Kra du Conseil des Grands Maîtres et élimineraient tout tok'ra à vue s'ils savaient qu'ils étaient eux aussi des symbiotes. C'est pour cela qu'ils nous ont demandé de jouer les diplomates et de les persuader de notre bonne volonté et en découlera une discussion quand à nos alliés symbiotes. Et comme les Olodons ont un sens aigu de l'honneur et de la droiture, si la Tok'Ra venait à leur mentir sur leur nature pour discuter, les choses tourneraient également au vinaigre donc plutôt que de leur mentir, ils se sont mis eux même sur la touche et nous laissent gérer le premier contact diplomatique."


Le général leur indiqua le fameux dossier.

"Vous trouverez dans le dossier toutes les informations nécessaires quand à ce peuple. La Tok'Ra a envoyé quelques visiteurs humains pour prendre contact et préparer votre venue, ce sont eux qui ont récolté ces informations..." Il posa un regard lourd de sous entendu sur la scientifique qui avait déjà ouvert la bouche pour sans aucun doute lancer la première d'une longue salve de commentaires acides, mais il lui cloua le bec avant qu'elle finisse d'articuler la première syllabe. "Et non je ne veux pas entendre un de vos innombrables et interminables commentaires sur eux et leurs méfaits selon vous. Vous m'en avez rebattu les oreilles tous les jours depuis votre retour! Mon avis sur la question ne changera pas, si cela vous pose un tel problème, vous pouvez toujours... faire un rapport au CEMA ou au Ministère de la Défense, je suis certain qu'ils seront comme toutes les autres fois très intéressés par ce que vous avez à dire."

Les rares qui ne connaissaient pas le point de vue de Mathilde quand à leurs alliés étaient maintenant au parfum. Et le message était clair pour la nippone, vous pouvez pisser dans un violon si ça vous chante, ça sera le même prix. Cette dernière se renfonça dans son fauteuil avec une lueur d'hostilité franche dans le regard -  si ses yeux avaient été des lances serpent, le général aurait fini collé au mur et réduit en cendres dans la foulée - puis elle reporta son attention sur les documents fournis. Visiblement la relation entre l'officier général et sa chef de département scientifique était orageuse quand il s'agissait de la Tok'Ra, certains savaient pourquoi.

De la Couperay laissa à tout le monde le soin de lire les documents pendant un moment avant de reprendre la parole.

"Comme nos potentiels amis sont amateurs de démonstration de force, vous prendrez de l'équipement de combat comme si vous alliez dire bonjour à nos amis les jaffas. Major Strucker eut égard à votre formation, vous recevrez un équipement spécial expérimental du docteur de l'Argentière, elle vous expliquera cela plus en détail dans son laboratoire, les autres seront également équipés de nouvelles tenues de protection, pour la première fois depuis l'ouverture du programme vos gilets pourront vous protéger efficacement des armes à plasma jaffa et autres armes à énergie que nous avons pu rencontrer! Le docteur sera ravie de répondre à toutes vos question sur ces équipement."

Visiblement le petit coup de brosse à reluire à l'intention de la baronne produisit un certain effet. Elle ne donnait plus l'impression d'être un chat mal luné prêt à vous arracher le visage, son attitude un brin détachée avec un petit sourire en coin, laissait présager qu'elle serait de meilleure humeur après le briefing avec ceux qui lui adresseraient la parole, Mickaella ne pouvait qu'en remercier le général. Mais on sentait aussi que lui même était heureux de cette petite avancée. C'est toujours un plaisir de savoir que l'on aura sans doute moins l'occasion d'enterrer un agent avec la poitrine traversée de part en part à la suite d'une rencontre inopinée avec une décharge de plasma.

"L'objectif de cette mission est simple, mais demandera à chacun d'entre vous d'être pleinement concentré, nous devons établir de bonnes bases pour de futures négociations, à vous de faire bonne impression. Nous avons prévu un échange de données non sensibles permettant de pouvoir par la suite communiquer plus facilement et de connaître un peu mieux l'autre partie. Parallèlement, vous aurez pour objectif de jauger leur potentiel militaire, ce qui peut être intéressant dans leur technologie... et s'ils sont dignes de confiance ou simplement de poursuivre plus avant nos relations par la suite.

Pour conclure, le format de l'équipe envoyée pour cette mission n'est pas habituel, le lieutenant Peleonor-Cosey sera à la tête du dispositif militaire et de protection, le docteur sera chargée des négociations avec les Olodons et le lieutenant ainsi que ses subordonnés seront invités à lui apporter tout leur concours quand il s'agira de parler de votre domaine d'expertise dans lequel notre diplomate n'est pas la plus versée. Je sais qu'elle tiendra compte de vos avis éclairés et vous de ses remarques avisée quand à l'étiquette.
Faites attention à ce que vous ferez et direz, c'est un peuple fier et bien souvent un différend peut éclater rapidement et se terminer en duel, parfois à mort. Je vous suggère donc Naughart de tourner sept fois votre langue dans votre bouche avant de l'ouvrir et de garder vos mains dans vos poches aussi, juste par précaution, compris? Pour les autres, vous pouvez parler de votre entrainement, de votre armement personnel, exception faite du major, évoquer vos prises de guerre sur les goa'ulds, mais évitez d'aller jusqu'à votre code de casier personnel et de l'étendu complète de notre arsenal nucléaire, d'accord?
Des questions? Dans le cas contraire je vous invite à suivre le docteur de l'Argentière."



Like a Star @ heaven  HRP  Like a Star @ heaven

Le dossier est plutôt complet:

• Planète de type M avec une gravité de 1.17 fois celle de la Terre et un diamètre supérieur de moins de 10%.

• Le climat est tempéré dans les zones équatoriales, mais vire au quasi glaciaire à des latitudes moyennes, en somme à Dakar il ferait aussi bon qu'à Bordeaux, mais à Bordeaux on aurait l'impression d'être à Mourmansk en hiver et à Mourmansk on aurait l'impression d'avoir été oublié en Antarctique à la pire époque avec des températures descendant au delà des -100°C.

• La population vit regroupée dans la zone équatoriale, surtout sur une grande île, Tawarash. Les capteurs des vaisseaux ont repéré un peu plus de deux millions d'habitants ce qui en fait une planète plutôt bien peuplée pour une colonie goa'uld.

• Le gouvernement est une oligarchie. Il y a trois conseillers suprêmes, l'un représente les forces militaires, l'autre la société civile et le troisième est appelé l'arbitre et comme son nom l'indique, il est là pour empêcher tout immobilisme institutionnel. Si les deux premiers sont élus par leurs pairs, le dernier est issu d'un monastère coupé de la société et sensé voter pour ce qui lui paraît le plus profitable pour leur pays.

• C'est un peuple fier, un brin orgueilleux même, ayant par leurs propres forces repoussé leur ancien maître Anhour, un goa'uld mineur au service de Ra, un chef militaire redoutable et redouté pour sa férocité au combat. On le représentait comme un humain à tête de lion. Cette origine en fait des personnes qui apprécient et érigent en valeur supérieure, les prouesses martiales.

• Les Olodons sont une espèce humaine non terrienne spatio-pérégrine. Ils ont colonisé partiellement leur système solaire et disposent d'un accès sécurisé autour de leur Porte des Etoiles avec un système qui empêche cette dernière de s'activer quand ils ne s'en servent pas.

• Leur technologie est équivalente à celle des goa'ulds avec quelques différences mineures dues à une évolution propre depuis une cinquantaine d'années. Ce qui leur permet de se prémunir de toute attaque depuis cette période est simple, un complexe orbital automatisé de défense équipé d'armes si puissantes qu'elles peuvent anéantir un croiseur Ha'tak en un seul tir. Le hic étant que ce système attaque tout vaisseau de technologie similaire à celle des goa'ulds, Anhour étant le seul à avoir eu un contrôle sur le complexe et étant mort lors de la révolte, c'est pour cela que les Olodons sont tout juste spatio-pérégrins, ils ont littéralement réinventé la roue. Ce que sait la Tok'Ra c'est que le système orbital de défense ne repère pas les vaisseaux furtifs tok'ra.

• Ce ne sont pas des explorateurs, ils ne se sont quasiment pas servi de la Porte pour voyager, pensant que les goa'ulds chercheraient à s'en servir pour les atteindre, leur système de verrouillage est donc quasi en permanence en place... Sauf que d'après la Tok'Ra, cette planète était un des petits secrets de Râ, connu pour avoir été le plus grand cachottiers des goa'ulds, donc sauf hasard mesquin, vu qu'ils ont nettoyé leur population goa'uld et jaffa, ils ne risquent pas de voir arriver d'autres serpents.

• Les Olodons sont de type noir africain exclusivement et s'ils n'ont pas fait preuve de racisme quand ils ont rencontré des voyageurs d'origine ethnique différente, ils se sont montrés un peu suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2639
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Lun 11 Juin - 20:23

Ah le bonheur de remettre sa tenue d'intervention pour autre chose qu'un entrainement en situation. Dès que le PDA avait bippé pour nous offrir la nouvelle du briefing à 11h je l'avais enfilé. Mon bel uniforme kaki, mes longs cheveux ramené en queue de cheval pris dans une casquette. Au moins de cette façon ma nouvelle couleur de cheveux semblait bien moins choquante pour les gens qui ne m'avaient pas vu depuis ma petite cuite. J'aurais pu me refaire faire une coloration histoire de récupérer une couleur plus naturelle, mais d'un côté je mourrais d'envie de voir la tronche de Jeff si il me voyait avec cette nouvelle tête. D'ailleurs son alliance balançait contre ma poitrine attachée à la chaine de mes dogtags, en faite hors de question de la laisser ici, au final je semblais bien plus attachée à lui que lui à moi.

En pénétrant dans la salle de brieffing qui sentait la peinture, je regrettais d'un coup d'être la première arrivée. Oh tout le monde connait cette situation, comme lorsqu'à Noël on se retrouve le premier arrivé chez l'oncle dépressif et qu'on hésite à faire un tour de quartier pour attendre que quelqu'un d'autre prenne la place du premier arrivé. Mathilde était en pleine discussion visiblement animée avec le général. Le regard du général me rappelait celui que j'aurais pu lancer à la place, et me tirait presque un sourire, mais se fut presque en silence que je m'installais autour de la table. Je tripotais la bague de mon mari un peu nerveusement en attendant les autres, tout en observant le dossier que beaucoup n'avait pas vu depuis longtemps. Soyons honnête, il y en avait souvent dans nos réunions concernant la réouverture du projet, même si généralement c'était plus des rapports de missions, et pour être encore plus amusant, ceux que j'avais écris moi même.

Finalement c'était l'arrivée d'autres qui coupait court à la conversation, d'un geste discret je remettais sous mon débardeur noir la chaine, et posais mes mains sur la table. Je ne pouvais m'empêcher de penser aux paroles de Mathieu, il le retrouverait, mais étrangement j'avais l'impression que je serais plus douée que lui dans cette tâche, cependant Mathieu avait ce pouvoir incroyable pour me forcer à rester dans les rangs. Je n'aimais pas ça, rester à rien faire c'était une véritable torture, d'ailleurs il avait bien de la chance que mon mal de tête m'avait vacciné pendant un bon moment de l'alcool, sinon j'aurais sans doute picolé toute la journée dans mes quartiers. J'observais le général, il semblait en pleine forme, il faut dire que nous attendions ça depuis si longtemps, mais finalement je n'arrivais pas à me réjouir, je partais sans SG3 et même si j'étais toujours la responsable de la mission, ça n'avait pas le même goût, heureusement que MickaËlla était ici avec moi, au moins j'avais l'une de mes ombres, c'était toujours bien d'avoir quelqu'un en qui nous avions confiance en mission. J'écoutais avec attention les paroles du général, je savais que les Tok'ra avaient des informations pour nous, après tout c'était moi qui les avait accueillit mais je n'avais pas tout les détails de la mission, je n'étais pas encore assez gradée pour ça. Une nouvelle fois la baronne fit part de son mépris pour les Tok'ras, je pouvais comprendre, je n'osais imaginer le pétage de plomb que j'aurais fais si l'on m'avait de demander de travailler avec Hégémonie.

Je savais bien pourquoi l'on nous imposait et que l'on supportait tous les petits caprices de madame De l'Argentière, c'était sans doute la femme la plus intelligente que j'avais eu l'occasion de connaitre, et les avancées concernant nos tenues n'en était qu'une preuve de plus. La mission semblait simple, mais j'étais plutôt bien placée pour savoir à quel point les missions pouvaient déraper facilement. En tout cas pour ma part aucune question, j'attendais juste de voir si il en était de même pour mes collègues, prête à suivre la niponne pour de nouvelles aventures.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1525
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Lun 11 Juin - 20:39

Cela faisait déjà plusieurs semaines que Mickaëlla était revenu au SGC, et elle avait passée la majorité de son temps, à étudier des dossiers, des rapports de surveillance, et en exercice au tir à toute les distances possibles mais principalement à longue portée avec un CheyTac M200.
Un fusil longue portée qui n'était pas en dotation au SGC mais qui s'était taillé une solide réputation chez les tireurs d'élite du monde d'entier.
Pour un peu on aurait cru que la hyène préparait un mauvais coup.
En même temps elle avait passée ces trois dernières à faire dieu seul et le général savait quoi, et il en était de même pour le lieux.
La seule chose de sur c'est qu'elle n'avait pas officiellement quitté les effectifs du SGC.

Et durant tout ce temps le nombre de fois ou elle était rentrée au SGC se comptait sur les doigts d'une main et si il en manquait ça suffisait aussi.
En trois ans elle n'avait jamais été aussi longtemps "off" elle passait quelque jours en sas de décompression en attendant de nouveaux ordres du vieux et elle repartait aussi sec faire ce qu'il lui ordonnait, là ou il avait besoin qu'elle soit.
Elle appréciait d'être le limier préféré du général et elle avait l'impression peut être à tord qu'un lien s'était créé entre eux deux.
Elle se souvenait d'un courriel galvanisant qui lui avait envoyé car il avait senti qu'elle était en perte de vitesse.
Il lui disait que les rapaces étaient des prédateurs supérieurs et que dans le réseau trophique ils étaient situés au sommet de la pyramide alimentaire et qu'en l’occurrence il ne doutait pas le moins du monde de ces capacités à accomplir sa mission et faire ce qui était juste.
Il lui avait même conseillé des lecture d'ouvrage de guerre pour qu'elle puisse parfaire son savoir dans la stratégie et la tactique.

C'est donc le plus naturellement du monde qu'elle lâcha tout ce qu'elle était en train de faire pour répondre à la convocation du général. Sur le chemin elle se demandait si enfin il y avait une occasion à saisir pour porter un nouveau majeur à hégémonie voire à Typhon.

En pénétrant dans la salle de brieffing numéro 1, elle comprit de suite qu'il s'agissait d'une mission extra planétaire. Elle aurait plus rassuré si elle avait pu élaguer l'arbre hiérarchique d'hégémonie et de Typhon mais ils ne pouvaient pas vivre éternellement dans la peur de subir une attaque. Mickaëlla se souvint sur l'instant une citation de Sun Tsu qui disait que c'était lorsque l'on était entouré de danger qu'il ne fallait en craindre aucun.
Le général était occupé à discuter avec la baronne ou plus exactement la baronne était occupé à lui prendre la tête dans les grandes largeur.
Elle préféra laisser le vieux s'occuper d'une baronne qui avait un poids considérable dans le programme maintenant qu'elle disposait de sa propre entreprise de biotechnologie, il valait donc mieux ne pas mettre de l'huile sur le feu et l'irriter plus que nécessaire.
Et pis le vieux avait l'air d'avoir perdu une bonne dizaine d'année et ça faisait plaisir à voire, elle n'allait pas lui gâcher son plaisir de botter la sang bleue en touche.

Rakel était déjà là, pourtant elle n'avait pas trainé en chemin.
Elle luit fit une clin d'oeil et à voix basse pour ne pas déranger lança un

"Ca va?"

Décidément Rakel pouvait constater une fois de plus que Micakëlla était devenu d'un zen s'était à se demander si ça n'était pas une autre Mickaëlla et vu les antécédents du SGC ça ne serait pas la chose la plus étrange qui serait arrivée ni l'hypothèse la plus absurde.

Elle prit le parti de servir plusieurs verre d'eau et de s'asseoir à la première place venue. Il y avait les dossiers papiers traditionnelles, mais il y avait eu des améliorations tels que de nouveau sièges très confortables, et des écrans intégrés à la table pour afficher certainement les informations du brieffing. Certainement parce que ces derniers ne marchaient pas, cette salle sentait trop le neuf pour être opérationnelle.
Avec la logique de l'administration il y avait des chances qu'elle ne le soit jamais.
En personne bien élevée Mickaëlla attendit que tout le monde soit là et que le général soit là et commence son discours avant d'ouvrir le dossier.
Il y avait pour ainsi dire la crème des équipiers.
Rakel, Mathilde, Luc et Ivan.
Bon avec ce dernier la crème avait peut être un peu tourné mais quand il arrêtait d'être un gros con il était un bon opérateur, malheureusement c'était assez rare.

La mission qui les attendaient était du genre méga lourd.
Pour une reprise il ne fallait pas déconner, la réussite de cette mission prouverait à tout les détracteurs du programme que non ils avaient bien leur place sur l'échiquier et que c'était eux qui menaient le jeux.
Un système de satellite capable de pulvériser un vaisseau mère goa'ulds d'un claquement de doigt c'était tellement irréaliste que Mickaëlla avait du mal à le croire.
Avec une telle arme la terre serait à l'abri de presque toute les menaces aliens.
La porte des étoiles en elle même était une menace, contrôlable certes mais une menace quand même.
Si jamais Hégémonie ou Typhon avait vent de cette information ils feraient tout pour mettre leur grain de sable dans l'affaire.
Il y avait tellement de chose à gagner à être allié avec un tels peuple car leur technologie ne devait s'arrêter à ça.
Ce que le vieux confirma rapidement.
Ils avaient maitrisé en partie les voyages spatiaux et avaient colonisés une partie de leur système solaire alors que les terriens rêvaient d'un vol habité pour mars dans les 10 prochaines années.

Avant que la Baronne ait pu protester sur la tok'ra le taulier lui coupa l'herbe sous le pieds et l'a renvoya dans ses pénates.
Les Tok'ra étaient des espions depuis des millénaires rien d'étonnant à ce qu'ils soient retord et cachotier.
Ils le savaient, ils devaient faire avec, mais pour le coup l'affaire était trop bonne pour tout le monde.
Des divergences d'opérer ne devait pas nuire à la bonne marche et surtout à la finalité de la mission.

Quand le taulier lui annonça que Mathilde allait lui fournir du matériel expérimental pour cette mission, ses yeux se mirent à briller comme une enfant le jour de Noël en découvrant ses cadeaux. Qu'est ce que le vieux lui avait concocté?
Il y avait fort à parier qu'il s'agissait d'un fusil longue portée expérimentales avec des munitions du même acabit.
Si c'était le cas le général avait été à l'écoute de sa problématique et il avait fait en sorte qu'elle dispose du matériel adéquate le moment venu.
Et venu le discours qu'il avait tenu sur sa formation et sur les olodons elle ne voyait pas ce que ça pouvait être d'autre.

Comme de bien entendue Rakel dirigerait l'équipe ou tout du moins les militaires, et Mathilde serait en charge de la diplomatie. Il fallait s'attendre à ce que ce genre de choses arrive de plus en plus souvent vu comment la baronne pesait lourd dans le programme.
De nouveaux gilet pare balle était en dotation elle se demandait si il s'agissait des dernières innovations en la matière dont elle avait eu vent?
Il faudrait qu'elle demande à la baronne.
Ivan en pris pour son grade. Il faut dire que le bougre était connu pour un fouteur de merde version XXXL.

Les Olodons étaient un peuple fier et ils avaient plutôt de quoi ils avaient botter le cul d'un goa'ulds après tout, et en plus ils avaient récupérer la technologie dont ce dernier se servait. A leur place elle aurait été sacrément fier aussi et le premier débilos venu qui s'amuserait à rouler des mécaniques avaient de fortes chances de repartir avec ses dents dans ses poches.
Elle avait parcouru rapidement le dossier et remarqué quelques informations importantes.

Mickaëlla ne devait pas parler de l'armement expérimental.
Elle répondit simplement par un hochement de tête signifiant qu'elle avait bien pris en compte les ordres du général.
Il y avait peu de chances que garder cette information confidentielle soit pour les Olodons mais plus pour le reste du personnel du SGC.
Si certaines personnes venaient à apprendre que même au delà de la barre des 4000 mètres ils avaient de sérieux soucis à se faire et qu'ils n'étaient absolument pas en sécurité, non seulement cela nuirait à sa sécurité et attiserait la convoitise mais cela compromettrait fortement les chances de neutraliser Typhon et Hégémonie à longue distance de manière chirurgicale

"Si les Olodons aiment l'armement on pourrait rendre une mule et l'a charger de matériel divers pour leur montrer un panel de ce dont on dispose. Échanger sur des sujets communs me semble une bonne approche pour entrer en matière."

Elle se doutait que Mathilde allait rebondir là dessus avec ses préjugés sur les militaires qui font tout péter. Pour une fois elle n'allait pas lui donner tord, parce qu'après tout là c'était conviviale et pour la bonne cause.

"Mathilde je vais certainement avoir besoin de vos lumières pour m'aider à prendre en main ce fameux matériel expérimental. Entre autre par rapport à la gravité, et la force de coriolis. D'ailleurs tant que j'y pense parce que ça me turlupine les nouveaux gilets c'étaient votre projet sur les polymères, est-ce que les récentes découvertes sur le graphène ont quelque chose à voire avec ça."


Mickaëlla avait bien évolué ces dernières années, la maturité et l'expérience lui avait apporté une assurance et un savoir qui dépassait de loin ce qu'on aurait cru capable d'elle.

"Au faites à quelle heure est prévu notre départ?"

La question était loin d'être anodine. Il fallait étudier correctement le dossier pour ne pas faire d'impair ou passer à côte de quelque chose d'important. Il ffalit se préparer et prépare le matériel et Mickaëlla devait être brieffé sur son nouveau bébé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 276
Date d'inscription : 24/01/2011

Dossier du personnel
Equipe: SG1
Grade / Niveau: Sergent/113
Age du personnage: 33 ans
avatar
Militaire
Ivan Naughart
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Mar 12 Juin - 0:06


Première mission depuis bien longtemps sur une autre planète ! Celà faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eut à affronter ces chers petits serpents bourrés de sadismes et utilisant des esclaves endoctrinés depuis leur plus tendre enfance pour être des guerriers féroces sans peur et pleins de reproches. Enfin, ils ne leurs reprochaient pas vraiment, ils n'y étaient pas pour grand chose les pauvres, bien que d'un côté il y avait tout de même un certain respect à avoir pour son ennemi, même si ce dernier était rarement raisonnable !

Il se pointa donc, comme demandé, à la salle de briefing pour écouter de loin une discussion assez endiablée entre la demi-portion asiatique scientifique, mine de rien, il l'aimait bien celle là ! Elle avait un petit truc marrant qui faisait qu'on ne s'ennuyait jamais avec, même si le trois-quart du temps elle parlait dans un langage alien en dehors pour sa définition de la compréhension du simple mortel et que parfois elle pouvait se retrouver encore plus efficace qu'un somnifère, de temps en temps - elle avait à ses yeux - un instant de lucidité. Néanmoins quand elle était lancée, c'était là ou c'était le plus drôle : voir les autres se démener pour tenter de trouver le bouton off... Que le général avait finit tout de même par le trouver grâce à l'arrivée d'autres membres de l'équipe.

Décidant que maintenant il était plus sûr de rentrer dans la pièce - une fois la japonaise calmée - pour afin trouver la bonne surprise de ce qu'ils allaient pouvoir rencontrer en mission... Enfin, bonne surprise... Il identifia le chef de l'équipe, mais également une autre des personnes présentes qui en plus aurait le droit de tester des joujoux qui faisaient de grosses explosions, déjà qu'il ne l'aimait pas ! Alors en plus maintenant elle était la chouchou du général ! Mais si seulement il n'y avait que ça pour le rendre grincheux !
Cette mission était dédiée aux Tok'ra ! Comment dire... Les chers alliés qui passaient leur temps à les envoyer dans les pires traquenards qui existaient sans même daigner les prévenir dans quoi ils foutaient les pieds, un peu comme s'ils étaient leurs cobayes dans une expérience bizarre sur la mentalité du terrien pas basique ? Maintenant il comprenait pourquoi la petite scientifique avait tenté de noyer le général sous les parole comme si elle voulait le tuer avec ! Son regard s'illumina lorsqu'elle tenta de reprendre l'offensive, mais cette dernière fut tuée dans l’œuf à son grand désarroi...

Une mission diplomatique en étant armés jusqu'aux dents ! Au moins ça laisserai l'occasion à l'armement de faire autre chose que de prendre la poussière dans les racks de rangement de l'armurerie de la base, à défaut ils auraient droit à un peu de poussière ou alors de la pluie ou... Bref, des intempéries classiques auxquelles sont exposées les armes en mission ! Mais elles aimaient ça !

Il ne put s'empêcher de sourire à la consigne du général, obéissant immédiatement à cette dernière en mettant ses mains dans ses poches après avoir refermé le dossier posé devant lui. Il se retint de rire à la remarque destinée au Major, si lui il n'était pas diplomate, c'était toujours mieux que révéler d'autres choses plus sensibles - après tout ce qui pouvait se trouver dans le casier de cette dernière pouvait potentiellement en traumatiser plus d'un - comme une arme nucléaire.

Il était déjà partis sur la réflexion quant à la révision de son équipement, car avec les Tok'ra il fallait bien évidemment s'attendre à l'arrivée de leurs cousins germains, le coupe-coupe indigène qu'il avait ramené lors d'une des missions précédentes, même si primitif avait une belle gueule et ferait toujours "bonne" impression, même si son usage premier était tout autre. Et avec un peu de bol il pourrait échanger quelque chose contre une arme exotique, peut-être que c'était devenu sa lubie de ramener des pétoires d'autres monde ! En tout cas ca ferait une collection riche en couleur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 38
Localisation : Aux labos... ou à l'infirmerie

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 38/41
avatar
Scientifique
Mathilde de l'Argentière
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Mar 12 Juin - 6:20

Bien que le début du briefing avait plongé Mathilde dans une colère froide et farouche vis à vis du général, d'autant qu'elle savait bien qu'il avait raison quand à son incapacité à faire pencher la balance en faveur d'une rupture de liens avec la Tok'Ra, la scientifique préféra se recentrer sur l'objectif de mission.
Elle donna le change quand il parla de sa contribution au Programme, au moins pour apaiser les choses et éviter les problèmes lors de la mission en créant des tensions inutiles ou des quiproquos. Passer la Porte était déjà une épreuve en soi, pas la peine de se donner un handicap supplémentaire.

Le major Strucker était de toute évidence impatiente de mettre la main sur ce qu'elle avait développé et il fallait bien admettre qu'elle aussi. Elle avait envie de voir la tête qu'elle ferait en voyant "l'équipement spécial expérimental" comme l'avait appelé le patron. Tout sourire face à cet engouement, la baronne de l'Argentière tortura la pauvre militaire en lui donnant juste assez d'informations pour saliver un peu plus avant qu'elles aille au labo. Elle avait été surprise qu'elle l'appelle par son prénom, il n'y avait eu que les MIB pour l'appeler ainsi à la base, Laurent aussi s'y était mis, d'abord parce que c'était plus court que "de l'Argentière" et qu'il était entouré de docteurs. Elle espérait qu'ils avaient pu se rapprocher un peu après leur mission dans l’entre-mondes où elle avait pu retrouver ses filles et une partie de sa mémoire. Il n'était pas revenu au SGC et elle avait regretté cette absence...

"Ce serait avec plaisir, Mickaella. Mais vous savez l'effet Coriolis, la gravité... Ce sont des concepts tellement XXème siècle!"

Ce sourire espiègle qu'elle affichait donnait clairement le ton, elle jouait avec la militaire en  révélant trop et pas assez à la fois. Après tout, il était normal de se faire désirer.

"Et pour les gilets, effectivement, ils sont également de ma conception. Extérieurement ils ressemblent à une protection balistique classique, mais disposent de mon polymère de conversion thermocinétique à faible rendement. Pour le moment je n'ai pas pu utiliser de nanotubes de carbone pour la simple et bonne raison que nous n'avons pas au SGC l'équipement nécessaire et s'il me venait l'idée de demander les crédits pour quelques mètres carrés de graphène, notre bon général se jetterait dans un vortex en formation après avoir vu le devis et m'avoir bien entendu jeté dedans avant. J'emploie un tissage de kevlar et de fibres de trinium comme revêtement intérieur au gilet afin de le rendre plus difficile à perforer pour les armes blanches et projectiles à faible vélocité comme des flèches ou des javelots. Le graphène aurait l'avantage d'être plus léger et plus fin en plus d'être bien plus performant quand aux perforations.

Par contre il est totalement inutile face aux armes à plasma des jaffas, parfaite conduction thermique et électrique. La cible rôtirait dans son gilet, toute la plaque diffusant une température de plusieurs milliers de degrés derrière... Mais placé avant mon polymère, il empêcherait les coups de perforer et endommager la plaque balistique. Et pour ne rien gâcher il serait même possible d'alimenter la plupart des équipements portés grâce à ça! Mais je digresse, vous verrez, je vous réserve quelques démonstrations qui devraient vous en mettre plein la vue!"


Et la connaissant, c'était sans doute la vérité. Il faudrait juste prier pour que Murphy et la nippone de poche soient en instance de divorce et qu'il soit allé se faire voir ailleurs...

"Pour votre question, j'ai la réponse, nous en discutions avec le général avant votre venue. Comme je vais devoir vous former à l'usage de votre... matériel spécial, et également vous expliquer à tous les petites subtilités au sujet de vos nouveaux gilets et les ajuster à vos corpulences, cela me prendra au bas mot toute la journée, nous serons donc prêts demain pour 08h. Du matin évidemment."

A la façon dont elle triturait discrètement son dossier, elle avait visiblement autant envie que Mickaella -  sinon plus - de filer au laboratoire pour leur montrer ce qu'elle avait dans sa hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 170
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans
avatar
Militaire
Luc Daving
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Mar 12 Juin - 18:30

Le PDA sonna, Luc en avait presque oublié cette mélodie annoncent une futur mission. Il le pris entre ses mains et lu le message. Enfin il allait bouger, les missions reprenaient ou du moins une seul, mais autant rester optimiste et se satisfaire de ça. L'adjudant attrapa ses affaires, s'habilla et sorti de ses quartiers. Il resta enthousiaste à cette idée de passer la porte une bonne raison et non pour voir s'il supportait ça.
Il se voyait déjà avec son barda dans la salle d'embarquement, mais il tenta de réfréner ses ardeurs, il ne savait pas réellement si c'était une véritable mission. Avec tout ce temps à tourner en rond, il ne pouvait que espérer ceci.


Le suisse entra dans la salle de briefing, il constata être le dernier, il ne restait plus qu'une place libre avec un dossier poser, personne ne disait un mot. Il rejoignit la dernière place de libre et s'installa. Il pouvait sentir malgré tout une certaine tension dans la pièce. Il préféra rester discret et attendit que le général prenne la parole.
Son début de discours se voulait sympathique. Luc profita pour faire le tour de la table du regard, il connaissait tout les membres présent. Ivan connu pour être une forte tête, la scientifique Mathilde de l'Argentière, il avait toujours de la peine avec sa façon d'être, se côté hautain, Rakel et MickaElla, cette dernière lui avait toujours fait un peu peur, il doit l'avouer, mais il savait qu'il pouvait lui confier sa vie sans hésiter, comme chaque membres présent dans la pièce malgré leur défauts et qualités.


Il écouta le général d'une oreille toute en lisant ce que contenait le dossier, un peuple qui avait réussi se soulever, détruire toutes les forces Goa'ulds ça méritait le respect et en plus comprendre et utiliser leurs technologies. Franchement, il comprenait bien les intérêts de cette mission, les satellites étaient fort intéressant. Luc compris qu'il ne serait, avec ses trois autres coéquipiers, les gardes et assistants de la scientifique. Cela ne le réjouissait pas temps, il n'allait pas vraiment se balader comme ils le voulaient sur une planète inconnue, ils seraient surveillé par leurs hôtes et devraient attendre que Mathilde ait besoin d'eux. Il fallait rester positif, ils partaient tous en mission, mais Luc aurait espéré bien mieux pour une reprise.


"En gros, il faut qu'on se mette dans la poche le conseiller militaire et leur euh... arbitre. "



Luc avait réagi à la phrase de MickaElla au sujet de prendre une mule et de montrer tout leur arsenal. Il n'avait que ça à leur vendre et il faudrait sûrement bien le vendre, car apparemment ils n'en avaient pas vraiment besoin.


Un nouvel arsenal pour la major et de nouveau gilet pour eux, Mathilde leur expliqua les composants et la total, mais Luc ne retenu que la base, ça résiste bien mieux aux tirs Jaffa, ça lui suffisait.
D'accord, maintenant il fallait aller chez le tailleur, bon il était plutôt impatient de voir les gilets et surtout le nouveau jouet de MickaElla. À comprendre cela avait l'air très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1525
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Ven 15 Juin - 3:34

Des concepts tellement XXéme siècle??
On avait tendance à l'oublier mais derrière son titre, ses diplômes, son treillis et sa blouse il y avait une "napy".
Est-ce que c'était juste de la vantardise ou il y avait réellement un concept novateur derrière tout ça.
La baronne était certes l'un des plus grands génies de la planète mais elle n'était pas une experte en armement, elle devait donc avoir réussi à résoudre les problèmes sur lesquels d'autres s'étaient cassés les dents.
Dans le domaine du tir longue portée, les fusils étaient pour la grande majorité dévellopé en collaboration avec des tireurs d'élite.
Les tireurs d'élite n'étaient pas simplement des gâchettes ils avaient une connaissance de leur domaine tellement pointu qu'ils étaient des véritables experte de la balistique et l'armement au même titre que le meilleur armurier.

De par ce fait Mickaëlla ne voyait que deux projets, le premier lui donnait des boutons et le second ne l'emballait pas plus que ça de prime abord parce qu'elle ne voyait pas comment la baronne aurait pu s'affranchir d'autant de contrainte.


"Du moment que vous n'avez pas remis au goût du jour l'idée de trackingpoint et de son fusil intelligent qui fait soit disant tout le travail. Utile pour des unités d'infanterie, pour des spécialistes au mieux c'est du gadget.
Par contre si c'est une arme Gauss là effectivement va falloir qu'on parle."


Mickaëlla était réellement intriguée et elle avait autant que la baronne de voire ce dont cette dernière parlait à demi mots. Intérieurement elle croisait les doigts pour une arme Gauss. C'était dans les cordes de la Baronne et de ce que Mickaëlla connaissait des tubes de carbone et du graphène en général, ils pouvaient être envisagé de les employés dans la conception d'une arme à canon magnétique.
Avec une telle arme, elle pourrait sans peine franchir la barrière des 5000 mètres.
La difficulté résidait dans le fait de maitriser son tir et là c'était une autre paire de manches et les variables qui rentraient en compte étaient assez complexe pour le moment dans l'esprit de Mickaëlla.


Toujours est-il que canon magnétique ou pas le graphène sous ses différentes formes représentaient l'avenir. Et nulle doute que si Mathilde en avait en quantité ils pourraient faire des avancées titanesques pour le programme porte des étoiles. Des avancées qui justifieraient largement l'existence de celui-ci.


"Si je ne m'abuse le problème avec le graphène ça n'est pas sa rareté mais le processus fastidieux de production pour de faibles quantités.
Vu que l'on va visiter un peuple plus avancé technologiquement que nous, ça serait pas idiot de regarder si ils ne disposent pas d'une technologie ou d'un procédé novateur dans le domaine.
Un procédé de production du graphène en quantité industrielle suffirait à lui seule à financer le programme porte des étoiles.
En plus, couper moi si je me trompe Mathilde, mais le graphène peut être employé certes dans les protections, mais également dans l'armement, l'informatique, les batteries, le milieux médical, l'automobile, l'aérospatial.
Les domaines d'emploi ont l'air d'être infini.
Ça serait comme redécouvrir la roue.
D'ailleurs quand on voit les choses sous cet angle, le bon technologique que ça représenterait pour les terriens mériteraient qu'on demande à nos alliés de la tok'ra une assistance scientifique.
Eux qui se plaignent qu'on fait toujours tout de notre côté et nous qui faisons pareil."


L'exposé de Mickaëlla sur le graphène même si il était beaucoup moins précis que ce que pouvait Mathilde avait le bon goût d'être intelligible par tout le monde.
La baronne n'apprécierait certainement pas le monologue par contre.
En premier lieu parce que la ficelle était un peu grosse, et que bien évidemment elle n'allait pas de but en blanc changer d'avis pour faire labo commun avec la tok'ra.
En second lieu parce que cela donner une bonne raison au général de l'a harceler pour qu'elle collabore avec la tok'ra.
Et même si elle venait à se plaindre plus haut le général pourrait sans peine prétexter que certains de ses subalternes avaient émis cette idée qui en plus d'être bonne renforçait la coopération avec un allié extra-terrestre plus avancée que nous, et que les résultats pouvaient être très lucratifs en plus de d'apporter un atout majeur à la France et à la terre.


Mathilde allait se retrouver entre son envie d'avoir plus de graphène à disposition et son aversion entre les tok'ra.

Raisonnablement la première devait supplanter la seconde mais la baronne n'était pas toujours raisonnable et l'embuscade que venait de mener Mickaëlla lui resterait certainement en travers du gosier.

L’exécution de l'escarmouche avait été rondement mené, à se demander si ce vieux renard de Général n'était pas dans l'ombre à tirer les ficelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 934
Date d'inscription : 23/12/2010
Age : 38
Localisation : Aux labos... ou à l'infirmerie

Dossier du personnel
Equipe: SG6
Grade / Niveau: Adjudant / 239
Age du personnage: 38/41
avatar
Scientifique
Mathilde de l'Argentière
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Ven 15 Juin - 6:57

Luc résumait plutôt bien la situation et Mathilde le lui fit remarquer, ajoutant quelques observations au passage.

"En effet, Daving. Et vous aurez plus que votre part de boulot avec ces militaires. Je n'en suis pas une et ils ne verront sans doute pas comme quelqu'un d'aussi intéressant que vous autres. Je sais que je suis responsable des pourparlers mais il va sans dire que vous en serez partie prenante et vu la culture de ce peuple, votre impact sera sans doute supérieur au mien quand à l'impression que laissera notre délégation.
Vous ne serez pas seulement mes garde du corps, mais aussi une vitrine de ce que la Terre fait de mieux en matière de guerriers et votre comportement autant que vos paroles auront une importance capitale. J'espère que vous en avez tous bien conscience."


La curiosité de la militaire faisait sourire la scientifique, le poisson était ferré et elle n'allait pas révéler tous ses petits secrets avant de les avoir amené dans son laboratoire. De toute façon de la Couperay aurait fait une attaque si elle avait évoqué ses avancées dans une salle aussi peu sécurisée que la salle de briefing.

"Oh, mais nous allons parler, ne vous en faites pas, Major."

La scientifique haussa un sourcil, visiblement la militaire avait bossé sa leçon sur le graphène. L'enthousiasme de cette dernière sur le sujet amenait Mathilde à lui pardonner le côté sentencieux de son discours, elle savait ce qu'il en était. Sa remarque sur la possibilité de tirer une meilleure technique de production de graphène des Olodons était une piste intéressante qu'elle explorerait sans doute en fonction de ce qu'elle verrait sur place. Par contre son regard se durcit à l'évocation de la Tok'Ra et quand elle parla la chaleur qu'on trouvait précédemment dans sa voix s'était évanouie, tout comme sa bonne humeur.
Elle restait cordiale, mais visiblement parler des "alliés" des terriens revenait à cracher dans son yop et personne n'aime qu'on crache dans son yop.

"Effectivement, le graphène peut être employé directement ou sous une forme altérée dans plusieurs domaines comme la transmission et le stockage d'énergie, de données selon que l'on se sert des propriétés électriques, thermiques, mécaniques ou chimiques. Le problème étant que les procédés de fabrication sont lents, lourds, gourmands en énergie ce qui fait que le coût au m² se chiffre en centaines de milliers d'euros à l'heure actuelle et en centaines d'heures.

Nous verrons sur place si les Olodons dispose d'une technologie plus avancée en ce sens et s'ils sont prêts à la partager, quand aux autres extraterrestres évoqués, je vous rappellerai que j'ai fait partie des premiers agents SG à collaborer scientifiquement avec eux et qu'il en est ressorti que s'ils étaient très ouverts pour les transferts de technologie terrienne, quand il s'agissait de technologie goa'uld  ou purement tok'ra comme les cristaux de construction, curieusement nous n'étions pas assez mûrs ou suffisamment avancés pour comprendre les implications de telles technologies, j'aurai eu beau m'escrimer on m'aura fait comprendre rapidement qu'en tant qu'humaine de la Terre, je ne pourrai jamais saisir la technologie goa'uld comme il se devait... C'est vrai, après tout ce n'est pas comme si je n'avais pas réalisé un interfaçage direct entre notre technologie et la leur, que je n'avais réussi à coder des algorithmes dans leur langage informatique et compilé mes propres programmes ou que je n'avais pas réussi à optimiser la technologie au plasma des lances serpent et zat'nik'tel... Pour le reste si vous voulez plus de détails vous pourrez demander au général, il sera ravi de vous en parler j'en suis certaine!

Maintenant si vous n'avez pas d'autres questions, allons dans mon laboratoire faire les essais."


Et le petit bout de femme, rassemblant ses affaires, prit la direction de son antre, sans se retourner une fois. Son humeur venait de replonger dans les abysses benthiques et l'idée de coller Strucker sur le stand de tir pour faire une démonstration d'un gilet classique face à une lance jaffa devenait très séduisante d'un coup.

Arrow Laboratoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1525
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Sam 16 Juin - 0:50

Oh que oui le discours de Mickaëlla avait fait son effet sur Mathilde.
Tout d'abord elle avait apprécié.
Il faut dire que c'était assez rare que des militaires s'intéressent au travail des scientifiques, généralement cela se limitait à est-ce que ça marche?
Les militaires préféraient de loin faire du sport et s'entrainer au tir, pour la théorie s'était généralement liés à la hiérarchie des grands maîtres, aux mœurs jaffa et à la langue goa'ulds mais même dans ces domaines il y avait trop peu de militaire qui s'y intéressaient.
Après tout il y avait généralement dans une équipe un personnel scientifique ou un personnel archéologue et bien évidemment tout ce qui n'était pas en lien avec la guerre leur était entièrement dévolu.
Ça n'était pas une règle établie, gravée dans le marbre mais pour quasiment tout le monde cela allait de soit. Jusqu'à récemment Mickaëlla agissait également de la même manière, mais elle avait compris que pour être un bon leader il fallait au minimum s’intéresser à tout les domaines dans lesquels on allait opérer.
L'idéal étant pour celui qui commande d'avoir fait aux moins deux fois tout ce qu'il pouvait ordonner à ses subalternes.
Comprendre au mieux ce que faisait Mathilde l'aidait à mieux faire son travail et le cas échéant elle pourrait peut être seconder Mahtilde pour des opérations mineures.


Mais Mathilde déchanta assez rapidement quand elle entendit le mot tok'ra et l'idée même de travailler avec eux la rebutait au plus haut point.
Elle comprenait complétement les griefs de Mathilde à leur égard mais l'enjeu était trop important pour s'arrêter là.
Mathilde reconnaissait effectivement de l'intérêt du développement du graphène pour la société terrienne, c'était déjà un bon début.
Il faudrait certainement un tas de conversations plus déplaisantes que celles-ci pour convaincre la baronne de travailler derechef avec la tok'ra.
L'idée de collaborer avec la tok'ra n'était pas nouvelle, mais là à la différence des autres fois, les tok'ra auraient un rôle plus actifs et de mentor.
Cela pourrait leur plaire le fait de jouer les mentors avec les terriens.
Bon jouer les disciples ne plairaient pas à Mathilde et ça allait coincer dans les grandes largeurs avec la baronne surtout qu'il s'agissait de SON domaine de compétence.

Mickaëlla espérait que les Olodons auraient la technologie qu'elle appelait de ses voeux cela éviterait d'avoir à se prendre la tête avec la baronne pendant des heures.
Déjà elle sentait que les préparatifs de mission allait être moins agréable que prévu.
Décidément la baronne avait un sacré caractère de merde.
Mickaëlla ne préféra pas relever, il était plus judicieux de se concentrer sur la mission et en particulier sur les préparatifs de cette dernière.
Cette la première mission depuis la réouverture du programme si cette mission était un échec ça pourrait être la dernière mission de réouverture du programme avec une fermeture définitive avec perte et fracas.


:jesors: Laboratoire


Enregistrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2639
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Lun 18 Juin - 8:57

J'écoutais en silence mes collègues qui avaient chacun une idée sur cette mission, soyons honnête, moi je ne sentais pas cette mission, généralement les missions de force étaient toujours celle qui fonctionnait le moins. L'idée d'emmener le plus d'armes possible pouvait être une excellente idée, comme une très mauvaise, soyons honnête, ils étaient en surnombre, et même si notre armement était meilleur que leur, chose que l'on le pouvait pas garantir, le surnombre était une façon assez facile d'obtenir se qu'ils désiraient, surtout que leurs technologies semblaient s'approcher des notre. Le seul avantage que nous avions c'était clairement notre équipement de sécurité que nous avait produit Mathilde.

MickaËlla était visiblement dans son environnement, elle semblait être un enfant le soir de Noël qui attendait de pouvoir ouvrir ses cadeaux de Noël, à côté Mathilde avait l'air d'être le parent un peu sadique qui souhaitait absolument attendre minuit pour qu'elle puisse les découvrir, tout en lâchant des petites informations, trop pour être agréable, pas assez pour obtenir de véritables informations. Ca me faisait clairement sourire, j'avais l'impression qu'elle faisait la même chose avec tout le monde, après tout elle l'avait fait avec moi. Personnellement j'avais choisis de me concentrer, je savais qu'il faudrait que je fasse attention à se que je disais, à se que je faisais. Bon ça j'avais l'habitude, soyons honnête j'avais vite appris que c'était dangereux de trop ouvrir la bouche. En faites se qui me gênait le plus dans cette mission c'était clairement que je me trouverais à l'autre bout de l'univers, il y avait bien longtemps que je n'avais pas été aussi loin de Mathieu, j'étais un peu gênée de ressentir ça, après tout j'étais habituée des voyages à travers la porte, et d'ailleurs j'adorais ça, à croire que de rester enfermé ici m'avait clairement ramolli. Après tout c'était sans doute juste une question de reprendre l'habitude.

Je refermais mon dossier, et me redressais pour suivre la mini scientifique dans son antre. Je ne devais pas stresser pour rien, c'était idiot, après tout il fallait juste improviser, ça fonctionnait toujours de cette façon, les plans prédéfinis nous ne pouvions pas réellement les suivre.

=> labo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 34
Date d'inscription : 17/04/2014
Age : 32

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant/ 205
Age du personnage: 32 ans
avatar
Militaire
Jill Cooper
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Mar 19 Juin - 10:42

MISSION 01ND / NON SEQUITUR
Depuis que je suis revenue au SGC, si il y a une chose que j'attendais avec impatience, c'était bien la reprise des missions. Partir sur le terrain me manquait et puis je dois aussi avouer que rester ici, à me contenter de faire du sport et du tir, c'était bien mais quelque peu lassant. C'est donc pleine d'impatience que j'ai enfilé mon uniforme avant de me rendre en salle de briefing. Première mission, premier topo dans une salle refaire à neuf... Même si tout a changé ici, si les peintures sont fraîches, la déco refaite, pour moi, rien n'a changé. Tout est resté à l'identique et c'est un peu nostalgique que je m’assois dans un fauteuil tout neuf autour d'une table de réunion bourrée de nouveaux gadgets.

Il y a déjà du monde dans la pièce et je les reconnais tous... Eux non plus n'ont pas changé et sont comme dans mes souvenirs. Il est 11h00 piles quand le briefing commence et c'est le nez plongé dans le dossier cartonné que j'écoute avec attention tout ce qui est dit. Je ne peux pas m'empêcher de retenir un sourire en écoutant le rapide résumé de ce qui nous attendait. Tout le monde dans la pièce sait parfaitement qu'à chaque fois que les Tok'ras sont concernés, les choses tournent mal et la simple petite mission d'exploration devient rapidement une guerre rangée. Je n'ai rien contre de l'action mais si on pouvait attendre avant qu'il y ait des blessés ça serait plutôt sympa... Faut dire que commencer les missions avec une infirmerie blindée, ça ne va pas donner envie aux futures recrues de nous rejoindre.

Alors que j'entend De La Couperay donner ses derniers conseils, je tourne discrètement les yeux vers Naughart. Faire attention à ce qu'on dit et ce qu'on fasse... Autant vous dire que le concernant, ça promet de grands moments... Je croise les bras et m'enfonce dans mon fauteuil alors que certains posent les dernières questions. Même si j'écoute tout ce qu'il se dit d'une oreille attentive, je feuillette le dossier et je mémorise les informations qui peuvent nous être nécessaires... En tout cas, même après toutes ces années sans avoir une quelconque activité militaire, je suis plutôt contente de voir que les réflexes sont toujours là.

Le briefing prend fin et une fois toutes les questions posées, on nous invite à suivre la scientifique. Je me lève de mon fauteuil et j'en profite pour adresser un sourire à Rakel. Depuis notre petit moment entre filles, on a pas tellement eu l'occasion de se revoir et de se poser. J'espère que tout ce qu'elle traverse ne va pas la miner pour la mission... J'ai confiance en elle, là n'est pas la question, mais on est tous humain. Je suis tout ce petit monde vers les laboratoires, impatiente de franchir une nouvelle fois la Porte des étoiles...

>> Laboratoires
 
code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 170
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 26

Dossier du personnel
Equipe: SG2
Grade / Niveau: Adjudant / 281
Age du personnage: 26 ans
avatar
Militaire
Luc Daving
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   Mar 19 Juin - 17:39

Luc avait de plus le sentiment que cette mission virait à la parade, uniforme tiré à quatre épingles, démonstration des moyens engageable, manquait plus que le défilé à la visite des véhicules et le tout y étaient. Bon une mission soit disant simple sur le papier, mais dans ce genre de parade, il y avait toujours un problème. Il verrait bien lequel se sera.


La baronne ne donna pas plus d'information au sujet de cette nouvelle arme, le suisse pouvait voir une légère déception sur le visage de MickaElla. Il comprenait très bien, lui aussi était curieux de voir cet engin. C'était un nouveau jouet pour des militaires.


Luc écouta le reste des explications de la scientifique, le composant utilisé pour ce nouveau gilet et la monologue sur les propres capacités de la scientifique. Franchement pas d'un très grand intérêt pour Luc, certes apparemment certain critiquaient ses capacités, soit, mais c'est le lot de toute personne dans le monde et d'en parler à un briefing le gêna presque.


Toute le personne présente emboitèrent le pas de Mathilde, Luc de même restant en bout de file et suivant le petit groupe comme lors d'une visite guidée vers le laboratoire.



==> Labo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [mission 01ND] "Non Sequitur"   

Revenir en haut Aller en bas
 

[mission 01ND] "Non Sequitur"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 0 :: Salle de briefing-
Sauter vers: