La Porte des Etoiles - Jeu de rôle Stargate
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Micka's HomeWork [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MickaElla Strucker
Militaire
avatar

Messages : 1523
Date d'inscription : 19/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans

MessageSujet: Micka's HomeWork [Libre]   Dim 10 Juin - 15:27

Mickaëlla avait étalé ses dossiers et son barda sur la table de l'une des salles de brieffing.
L'activité du programme était encore proche de la léthargie ce qui laissait du temps et de l'espace à Mickaëlla pour travailler.
Elle avait choisi une salle de brieffing pour être à côté du bureau du général juste au cas ou.
Non seulement elle craignait qu'on essaie d'attenter à son intégrité physique, mais elle avait également reçu comme consigne permanente à être prête à être déployée à tout moment pour régler un problème de type hégémonie ou Typhon.

Afin de s'assurer que personne ne s'en prendrait au général au SGC, elle s'était donc installé tout près du bureau du taulier, et elle s'était surtout équipé de son Glock 23 qu'elle portait en inside grâce à un étui de pontet.
Deux chargeurs supplémentaire de .40 à tête creuse et un couteau de botte venait parfaire sa panoplie.
Si une personne mal attentionnée venait à roder dans le coin, il lui en cuirait.
Peu de personne avait eu l'occasion de se rendre compte qu'elle était aussi bien armée, et elle veillait à ce que cela se voit le moins possible.


Afin de préparer une éventuelle mission sur Hégémonie ou Typhon elle revoyait quotidiennement les dossiers qu'elle avait sur les deux organisations et sur les membres qui en faisaient parties.
Aujourd'hui elle focalisait son attention plus spécifiquement sur Typhon, et ses membres important.
Car même si Typhon n'était pas officiellement une organisation ennemi, elle n'en demeurait pas moins une menace majeure pour la terre.


La jeune Chefet avait déjà prouvé à maintes reprises qu'elle était bien plus qu'une adolescente et son appétit de pouvoir était à l'égal de celui d'un goa'ulds. Elle n'avait pas leur mégalomanie mais se considérait comme une reine et surtout elle tenait à ce qu'on l'a considère comme telle.
Il ne faisait pas de doute pour Mickaëlla que tôt ou tard elle essaierait de prendre officiellement le pouvoir d'un état puis d'un autre jusqu'à être la reine de la planète terre.
Chefet était la meilleure publicité de recrutement d'hégémonie.
Bon nombre voyait d'un mauvais oeil l'influence que prenait au fur et à mesure Typhon et donc Chefet sur cette planète et les gouvernements.
Car même si officiellement le patron de Typhon était Robert Neville un ancien équipier SG il ne faisait pas de doute sur le fait que la vrai patronne était chefet.


Elle avait réussi à retourner le militaire faisant de lui son plus fidèle sujet et son protecteur. Neville quand à lui était tombé dans le panneau à pieds joints et même si il comprenait la situation il ne semblait pas la regretter le moins du monde. Les dernières évaluations psy montraient que Neville faisaient un transfert.
Il reportait toute l'affection qu'il avait pu avoir pour sa fille décédée sur chefet, et ces dernières années il semblait que l'amour filiale devenait plus ou moins un amour incestueux.
Chefet voulait un homme pour régner à ses côtés et le choix de Neville s'était naturellement imposé. L'adolescente devenait une femme et Robert ne semblait pas insensible à ses charmes.
Une drôle d'histoire ou se mélanger sans de réelles frontières, technologie alien, manipulation, amour, inceste et d'autres choses qu'elle n'était pas sur de vouloir découvrir malgré la nécessité de sa mission.


Mickaëlla n'était pas si bien renseigné par hasard ou par plaisir. Chefet et Neville était deux cibles de hautes valeur. Pour le moment les appui dont ils disposaient leur permettaient de rester en vie mais cela ne pourrait durer éternellement. Un jour Chefet irait trop loin dans sa quête de pouvoir et Mickaëlla recevrait l'ordre de régler le problème.
Dans la préparation de cette éventualité elle ne laissait rien au hasard et la relecture quotidienne des dossiers en faisaient partie.
Elle connaissait par cœur l'histoire de la petite alien et du grand militaire, elle avait passée des semaines à les observer tapi dans l'ombre à prendre des photo à estimer leur poids, leur taille, à anticiper leur mouvement à deviner ce qu'ils aimaient et détestaient.
Elle était l'une des spécialistes du dossier Typhon et elle était profondément écœurer de voire le nombre de transfuge que avait quitter le SGC pour Typhon.
Ni plus ni moins que des rats.
Le jour ou chefet tomberait leur heure serait compté et Mickaëlla veillerait personnellement à ce que aucun de ces traitres n'est l'opportunité de rejoindre hégémonie, ou de passer un accord avec le SGC.


Mickaëlla avait déjà plusieurs options pour se débarrasser de Chefet.
Elle était intimement convaincu qu'elle était la cible prioritaire.
Il n'y avait qu'à voire le bordel qu'elle avait foutu au SGC pour se venger du faites que le Général Parrey l'avait envoyé sur Revanna pour être protégéepar la tok'ra.
Sa majesté n'avait pas apprécié être traité comme une enfant et avait pris d'assaut le SGC et cela aurait certainement mal tourné si Neville n'avait pas réussi à la ramener à la raison.
Supprimer Neville avant elle serait une colossale erreur qui ferait basculer Chefet dans un état de rage incontrôlable si ce n'était la folie.


Seul petit Bémol Chefet ne sortait que très rarement de sa tour d'ivoire marseillaise.
Les vitres étaient pare-balles et disposaient d'un champs de protection comparable à ceux que portaient les grands maitres goa'ulds.
Elle ne pouvait donc pas abattre Chefet dans le QG de Typhon, et pénétrer dans ce dernier relevait de la mission impossible.
Les systèmes de sécurité étaient trop nombreux et perfectionnés pour être neutraliser et ça sans parler de la sécurité physique.
Aucun personne extérieure à Typhon pouvait pénétrer dans le bâtiment.
Quand à se faire passer pour un transfuge pour pouvoir approcher Chefet cela relevait également de l'insurmontable.
Plusieurs services de renseignements s'y étaient essayé pour au final se casser les dents sur le recruteur de l'organisation.



La seule option qui restait c'était d'attendre qu'ils sortent du QG.
Elle n'avait pas remarqué de dispositifs pouvant s'apparenter à un bouclier portatif similaire à celui des grands maitres.
Neville adorait les bateaux, la mer et les baignades, des plaisirs que Chefet aimait partager avec lui.
Ils avaient conçu l'idée incongru qu'en étant éloignée de tout et tout le monde ils étaient en sécurité.
C'était bien mal connaitre Mickaëlla qui y voyait là un sacré avantage.
Elle avait relevé les endroits ou Neville et Chefet était sorti noté les similitudes,effectué des relevés météorologique, étudié les topographies, et les environnements.
Elle était en mesure d'anticiper sur une dizaine de scenarii.


Le tir de longue distance à l'aide d'un calibre 50 est celui qui revenait le plus souvent.
Elle avait passée des heures à faire des tests en situations réelles et avec des situations climatiques différentes.
Elle avait utilisé différents types de poudre dans des proportions différentes, des matériaux variés en ce qui concernait le projectile et même l'étui avait retenu son attention.
Rien n'avait été laissé au hasard et elle disposait de plusieurs projectiles adapté à des situations particulières.
Elle avait également porté une attention très spécifique à l'arme qu'elle allait employé.
En dessous de 2300 métre son choix se portait sur un CheyTac M200 au delà sa préférence allait au McMillan Tac 50.
Les essais avaient été concluant jusqu'à 3900 mètres.
Pour le moment la barre des 4000 mètres restaient un problème, il faut dire que sans spotter cela relevait déjà de l'exploit.
De plus le premier tir était toujours le moins précis, le tir à froid, mais elle ne pouvait pas se permettre que le premier tir ne soit pas létal.
Surtout quand on savait qu'à partir du moment il faudrait dix secondes au projectile pour atteindre la cible.

Il n'y avait pas de place pour les erreurs et les approximations.



Mickaëlla saisit une de ses balles expérimentales entre le pouce et l'index de sa main droite.
Elle réfléchissait mais ne voyait pas comment elle pourrait en conditions réelles à plus de 4000 mètres effectuer un tir létal.
Il y avait énormément de variables en jeux, l'humidité, le vent, la force de coriolis, sa respiration, la stabilité de son arme, le réglage de la détente, les réglages de sa lunette.
Si un opportunité s'offrait à elle, elle ne pourrait pas approcher plus près que 4000 mètres.
Dans l'idéal elle devait pouvoir faire mouche entre 5000 et 6000 mètres du premier coup.
Elle devait donc améliorer la performance de ses balles, mais également se trouver un spotter qui soit à même d'effectuer rapidement des calculs complexe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Micka's HomeWork [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: SGC :: Niveau 0 :: Salle de briefing-
Sauter vers: