Partagez | 
 

 Shooting Training [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 1526
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Dim 29 Juil - 19:57

Rakel s'appliquait sans se précipiter, elle pourrait aller plus vite mais ça se voyait qu'elle avait du mal à se mettre dans le bain. En situation réelle, elle aurait mis beaucoup plus d'entrain dans ce qu'elle faisait. C'était dommage, parce que Rakel disposait des qualités pour devenir un opérateur de génie. Non seulement elle était un excellent fantassin, et un voltigeur de talent, mais elle était également une pilote émérite.
Elle pouvait piloter un avion de chasse, comme un hélicoptère, et il y avait très peu de personnes qui cumulait autant de compétences pointues.
Avec du travail et de la rigueur, elle aurait pu, et elle pouvait encore acquérir des compétences qui feraient d'elles un opérateur d'exception.
Mais non elle se cantonnait à ce qu'elle savait faire sans trop chercher à diversifier son savoir, trop occupé qu'elle était avec sa vie personnelle.
Vie personnelle qui ne faisait que lui pourrir la vie un peu plus à chaque fois qu'un nouvel homme rentrait dans sa vie.
Le gâchis intégral d'un talent quasi divin.
Ça y est Rakel avait enfilé le gilet porte-plaque avait récupéré, toute les douilles, le fusil longue portée et s'était équipée du P90.
Elle était prête et parti à vive allure pour traverser les champs de tir.
Mickaëlla ne put s'empêcher de sourire et lui emboita le pas.
Ces rangers l'handicapait et même la sprinteuse qu'elle était ne pouvait aller aussi vite que Rakel qui était en basket et tenue de course, mais elle était suffisamment bien entrainé pour la suivre sans que Rakel ne l'a lâche.


En arrivant sur le champs de tir suivant qui se trouvait dans une vielle carrière, Mickaëlla se posta et commença à ouvrir le feu sur les cibles qui se trouvaient en contre bas.
Certaines se trouvaient derrières des rochers, et n'était pas accessible de sa position d'autres se trouvaient dans des carcasses de voiture et de camionnette, les autres étaient éparpillées sur le champs de tir.
L'exercice était un grand classique pour les équipiers, mais ce que ne savait pas Rakel c'est quand les chargeurs du P90, il y avait des cartouches inertes pour simuler des incidents de tir.
Elle allait devoir gérer ces incidents au fur et à mesure de sa progression sur les différents champs de tir.
Ça allait rajouter de la difficulté à l'entrainement et mettrait Rakel un peu plus en situation réelle.

Mickaëlla avait pris l'habitude de corser ses entrainements au possible afin de reproduire le plus fidèlement possible les conditions du réelles.
Mickaëlla était curieuse de voire comment Rakel allait vivre la difficulté de l'exercice.
Elle était une mauvaise perdante et c'est qui faisait que finalement elle était si douée c'est parce qu'elle avait horreur de ne pas arriver à ses fins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2641
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Sam 4 Aoû - 12:32

Courir, courir, courir, je crois que c'était la seule chose qui avait réussit à me vider l'esprit, alors autant dire que si j'étais déjà bonne en course avant, je l'étais bien plus maintenant, ça servira sans doute durant les prochaines missions, courir pour rejoindre la porte quand ça tournera mal, comme d'hab'. Je ne semais pas Micka, mais je ne cherchais même pas à le faire, difficile de savoir si j'en aurais la possibilité, soyons honnête, j'étais en forme, mais elle l'était sans doute plus que moi encore, elle était partie en mission alors que moi je m'étais contentée d'entrainement. Mais je devais avouer que là j'avais un avantage certains, ma tenue était clairement plus agréable à porter pour ce genre d'exercice que la tenue officielle, rangers et treillis.

Une fois sur le champs de tir je retrouvais encore quelque chose de familier, quelque chose qui avait occupé pas mal de temps également, j'en avais tiré des balles que se soit ici ou dans la salle de tir. Au final j'avais presque l'impression d'être la personne la plus entrainée ici, mais qu'est ce que ça valait lorsque l'on perdait l'habitude du véritable terrain. J'ouvrais le tir, mais rapidement le P90 montrait des faiblesses, certaine, j'avais vite compris de quoi il s'agissait, des cartouches inertes. Le genre de chose qui avait le don de m'énerver, heureusement que nos armes étaient bien mieux entretenues lorsque l'on partait en mission, sinon je crois que le pauvre armurier se prendrait un coup dans la tête lorsque l'on revenait, enfin si l'on revenait, de mission.

J'ejectais la balle qui posait problème mais au bout de la 4eme je commençais sérieusement à m'énerver. Je finis par délaisser mon P90 pour récuprer mon arme de point, plus rapide dans ce genre de situation pour le coup. Le problème c'était qu'avec le 9mm les balles partaient à une vitesse folle, les chargeurs étaient moins conséquents, il fallut rapidement que je retourne au P90 et ses cartouches qui me donnaient envie de faire une crise. Mais étonnement j'étais plus calme qu'avant, peut être que j'avais vieillis tout simplement. Aie ça faisait mal de se dire ce genre de truc, même si c'était une évidence, ça arrivait à tout le monde chaque jour passait nous rapprochait d'un état de décrépitude. Au moins j'étais plutôt ravie de voir que j'étais bien plus douée avec mes armes habituelles qu'avec celle de Mickaëlla même si elles avaient des soucis. Le 9mm restait tout de même mon arme préférée, légère, pratique, discrète, mais il avait ses défauts. J'avais mes habitudes, ma petite routine, et finalement le P90 offrait une vitesse de tir bien plus importante, y compris avec les soucis qu'avait ajouté Micka. Après tout notre temps était compté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1526
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Lun 6 Aoû - 23:02

Rakel tenait la forme et ne trainait pas comme à son habitude elle se donnait à fond mais pendant combien de temps pouvait elle tenir ce rythme. C'était important pour un soldat de savoir doser ses efforts et de toujours en avoir un peu sous le pieds pour pouvoir donner un coup de collier si le besoin s'en faisait sentir.
Mickaëlla arrivait à suivre malgré le fait de devoir courir en rangers mais elle savait que cela lui vaudrait de belles courbatures demain. Elle trouvait ça intéressant et productif de devoir se caler sur le tempo de quelqu'un d'autre ça l'obligeait à sortir de sa zone de confort et c'est précisément ce genre de chose que recherchait Mickaëlla se mettre continuellement en difficulté pour continuer à progresser pour toujours devoir s'adapter.

Alors que Rakel descendait vers les cibles Mickaëlla s'était posté avec son HK 417DMR et commençait à ouvrir le feu sur les cibles les plus éloignés. Avant de faire feu elle prit trois grandes inspirations afin de calmer sa respiration et son rythme cardiaque. Une balle sur chaque cible, avec l'arme qu'elle utilisait il n'en fallait pas plus et si elle ne touchait pas cela voulait dire qu'elle avait fait son travail et qu'elle devrait reprendre l'entrainement de zéro. Elle passait donc de cible en cible avec méthode et une étonnante rapidité.
Quand elle entendit Rakel faire cracher son P90, elle se remit à cavaler c'était le signal qu'elle avait engagée et qu'elle devait bouger rapidement pour se trouver un poste de tir.

Elle put voire que Rakel rageait d'avoir des cartouches inertes dans ses chargeurs. Elle n'avait pas l'habitude d'être cassé dans son rythme de travail et le tempo sur lesquels elle devait se caler était totalement aléatoire et dépendait d'ou se trouvait les cartouches inertes dans le chargeur.
Les probabilités qu'il y ait autant de cartouches défectueuses dans un chargeur était quasi nulles mais cela avait l'avantage de mettre le tireur en difficulté et l'obligeait à devoir composer avec l'imprévu.
A voire si les résultats en cible seraient impactés ou non.

Durant tout ces déplacements Mickaëlla ne cessait pas d'engager des cibles et c'est là que le viseur holographique prenait tout son intérêt. Elle était capable d'engager rapidement des cibles à courte et moyenne portée comme si elle disposait d'un fusil d'assaut. Mais MickaËlla était bonne joueuse et aimait corser ses entrainements et elle avait également mis des cartouches inertes dans ces chargeurs afin de devoir gérer des incidents de tir. Toutefois elle se demandait comment Rakel aurait pris la chose si elle n'en avait pas mis. Est ce qu'elle l'aurait bien ou au contraire est ce qu'elle aurait enragée encore plus? De ce qu'elle en savait Rakel n'était pas une mauvaise joueuse mais une horrible perdante. De toute façon il était trop tard pour changer cette variable. Mickaëlla se retrouva également à devoir engager des cibles avec son glock, mais vu qu'elle poussait la difficulté encore plus loin les chargeurs de son glock contenait aussi des cartouches inertes. Certains pouvaient y voire une vrai torture pour Mickaëlla s'était de la bonne difficulté et du bon stress.

Elle avait rejoins Rakel et avait rechargé toute ses armes, elles devaient continuer à bouger rapidement si elles voulaient respecter le délai. Finalement cela ressemblait à une retraite sous le feu ennemi jusqu'à la porte des étoiles. Le genre de scénario réservait aux recrues en général, mais là il était tout de même plus corsé en termes de techniques. Mickaëlla était concentré dans l'exercice mais elle prenait beaucoup de plaisir à s'entrainer avec quelqu'un et il faut dire qu'au SGC il y avait peu de gens motivés pour faire du tir tactique à son niveau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2641
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Mer 15 Aoû - 15:09

Le gros avantage de ne pas partir en mission, c'était de ne pas accumuler les blessures, la fatigue, les contre coups de passer des journées loin de la planète avec des conditions souvent moins agréable que sur notre planète. Au final à l'entrainement j'avais beaucoup de force, surtout que l'on ne pouvait pas dire que nous nous épuisions à la base. La reprise des missions serait bénéfique pour le corps et l'esprit. Une bonne dose d'adrénaline, c'était le genre de drogue qui me manquait chaque jour que je passais le cul sur une chaise. Je n'étais pas faite pour cette vie pépère, mais si je voulais un jour repasser par la porte je le savais depuis le début je devais repasser par là. Mickaëlla suivait, et on avait l'impression sans trop de difficultés, bien que son équipement était bien moins pratique que le mien. En soit c'était peut être une idée à soumettre au général, qu'on parte tous en mission en jogging et en baskets. Mais pour être honnête je savais déjà la réponse, j'aurais sans doute reçu un coup de pied au cul.

Les cibles descendus par mon ancien second étaient plus régulière que les miennes, mais ce n'était pas étonnant, son arme ne jouait pas les paresseuses à cause de balles inertes placées ici pour que je m'arrache les cheveux. Mais je faisais tout de même honneur à la profession, soyons honnête, j'avais vidé un bon paquet de chargeur depuis ces dernières années, et de toute façon ma maîtrise des armes à feux étaient plus que bonnes, même si je l'avais prouvé aujourd'hui, lorsque l'on me retirait mes jouets favoris j'étais moins douée, mais qui était naturellement douée avec des fusils longues distances? Tout était une question de travail et de persévérance, chose que je connaissais plutôt bien, mais qui avait le soucis de me lasser. J'aimais apprendre de nouvelles choses, bien sûr, mais il me fallait un intérêt immédiat. Dans l'état actuel des choses, j'aurais sans doute préféré un hélico ou un avion, parfois revenir à l'essentiel permettait de se retrouver soit même. Le bruit du fusil me Micka souffrant d'une balle inerte me tirait un sourire, visiblement elle avait corsé l'exercice pour elle aussi. Je jetais un coup d'oeil à ma montre, nous étions très juste pour respecter le timing, ça me rappelait plusieurs missions où la seule retraite possible était celle qui consistait à courir le plus vite possible en direction de la porte, bien souvent sous les tirs ennemis. C'était clairement l'exercice que nous devions le mieux maitriser, c'était celui qui nous sauvais la vie la plus souvent.

Je fis un signe à Micka, pour lui signifier que nous devions avancer, elle était clairement sur le même état d'esprit que moi. Je la laissais progresser couvrant la retraite vers le point d'exfiltration. Pour un peu nous nous trouvions dans la même situation que celle de notre première mission, qui avait été une foutue merde à cause de notre leader de l'époque qui nous chiait une pendule dès que quelqu'un ne semblait pas d'accord avec elle. Cette fois, même si ce n'était qu'un entrainement, c'était différent, chacun progressant grâce à l'appuie de l'autre. Courir à reculons était plus difficile que dans mes souvenirs, j'aurais sans doute du m'entrainer plus sur ce point là, et je notais mentalement qu'il faudrait que je renforce cette faiblesse.

"Il va falloir accélérer si on veut être dans les temps."

Je criais pour couvrir le bruit des armes qui chantaient. Cette fois le replis devait occuper nos esprits et nos capacités. Il fallait accélérer, une fois encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1526
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Mer 22 Aoû - 22:25

Mickaëlla était aux anges, et amplement satisfaite.
Non seulement elle avait quelqu'un avec qui s'entrainait mais e quelqu'un était Rakel, elles avaient travaillées de concert dès leur premiers pas aux SGC et cela avait duré pendant plusieurs années et malgré la brouille elle était contente qu'elle puisse se retrouver. MickaËlla espérait que cela continuerait dans cette voie.
Mais cela n'était pas le seul objet de sa satisfaction.
Rakel qui avait l'habitude de s'entrainer dans son coin en solitaire, et qui n'aimait pas les entrainements à thème avait fini par ce prendre au jeux et elle y mettait du sien pour réussir l'exercice.
Rakel était une meneuse d'homme qui s'ignorait, elle menait de l'avant par l'exemple, il suffisait de la mettre dans cette position avec un objectif claire à accomplir, une mission précise à remplir et elle excellait. Elle adorait ça se dépasser et amener l'équipe à son meilleur et elle était en train de le démontrer une fois de plus.


Rakel voyait qu'elles étaient pressées par le temps et qu'elles allaient devoir mettre les bouchées double pour rejoindre le point d'extraction. Mickaëlla commençait à sérieusement transpirer, il faut dire que son équipement était bien plus pesant que la tenue légère de sport et le P90 de Rakel. Néanmoins cela n'était pas sa première danse et elle en avait encore sous le pieds.
Quand Rakel accéléra la cadence elle lui emboita le pas non sans souffler profondément.
Il leur restait un champs de tir a traverser et c'est là que la difficulté commençait.


Malgré l'effort, et le temps qui s'échappait inexorablement elles avaient des cibles à abattre pour rejoindre le point d'extraction.
Les tirs de Mickaëlla bien que toujours en cible était moins précis qu'au début. Elle devait souffler le plus profondément qu'elle pouvait pour stabiliser sa visée et cela lui demandait un peu plus de temps, temps qu'elle s'efforçait de gagner sur les temps de courses ce qui bien évidemment l’essoufflait.

Mais c'est ainsi qu'on se préparait au pire. En situation réelle avec l'adrénaline les résultats seraient similaires à part bien entendu qu'elle irait encore plus vite. En situation réelle tout allait plus vite, beaucoup plus vite, mais c'était un bon moyen de s'y préparer.
La sueur également commençait à la gêner, elle coulait sur ses tempes, sur son front et venait lui piquer les yeux, mais elle devait ignorer ce désagrément pour continuer à tirer et à avancer encore plus vite.
Mickaëlla se forçait à réfléchissait encore plus qu'à l'accoutumée, elle agissait comme on le lui avait appris, gérant les incidents de tir, effectuant des transitions de mains et d'armes, s'assurant qu'elles n'avaient pas loupées une cible dissimulé durant leur progression.
Autant de choses qui pouvaient vous couter la vie en opération et auxquelles il fallait penser.


C'est à bout de souffle, trempée de sueur et à thermostat 5 que Mickaëlla termina le parcours.
Rakel comprenait mieux maintenant le pour du comment d'une boisson rafraichissante, et sucrée. L'effort était intense, éprouvant pour le corps et l'esprit, après ce genre d'exercice MickaËlla se sentait vidé, mais elle se sentait aussi foutrement bien et calme. La para hyperactive affectionnait particulièrement ce genre d'exercice qui avait pour vertus d'aiguiser les talents martiaux, les sens et les corps.
Elle se sentait dangereuse, et redoutable.

L'exercice était encore mieux avec une équipe d'opérateur soudé, c'est comme si il se passait quelque chose de magique, et d'indescriptible.


Il n'avait fallut que de deux minutes repos à Mickaëlla pour retrouver son souffle, et un rythme cardiaque quasi de repos pour elle. Elle regarda sa montre qui mesurait également le rythme cardiaque, pour voire qu'elle était redescendu à 60 pulsations minutes. Au dessus de son rythme de repos habituelle mais elle était capable de remettre le couvert avec un autre exercice si c'était nécessaire.


"Alors qu'est ce que tu penses de ce petit décrassage?"


L'exercice avait été dur surtout vers la fin mais les deux militaires avaient connus bien pire à l'entrainement, et finalement cela ressemblait plus à de l'entretien qu'à de l'affutage.
Mickaëlla travaillait de manière spécifique, le corps, l'esprit, la maitrise des armes, mais elle aimait mélanger tout ça durant les entrainements.
Car en définitive si elle n'était pas capable de tout restituer en situation réelle à quoi bon travailler aussi durement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2641
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Dim 26 Aoû - 21:48

L'exercice n'était pas simple, même si j'avais pour habitude de courir, ce genre d'exercice à thème n'était pas aussi simple qu'un jogging il s'agissait là de mêler plusieurs genres d'exercices, et surtout réussir à se mettre dans le bain, c'était clairement le plus difficile, je n'étais pas une grande fan de ses exercices, et même lorsque Hartmann me gueulait dans les oreilles d'y mettre un peu du miens, je n'y arrivais pas réellement. Je crois que là la présence de Micka avait aidé. La réouverture du programme, c'était un peu le retour du bon vieux temps, avant qu'elle ne quitte SG3 avant que nous ne soyons en froid bref quand tout allait bien, que se soit au SGC ou dans ma vie personnelle, enfin dans la seconde, tout était toujours relatif. Je crois que ma relation avec Matt était encore la moins nocive, mais il restait que les engueulades étaient fréquentes, et généralement pour des conneries. Bref, je crois que je n'aurais jamais une vie privée calme et tranquille, j'étais presque un peu jalouse de ceux qui vivaient une vie calme et paisible, mais je suppose que je m'y serais ennuyée. Cette exercice avait révélé se qui me manquait réellement, travailler avec un vrai binôme, et même si Jeff revenait je doutais fort que le vieux accepte de le laisser dans la même équipe que moi. Micka étant leader elle aurait sans doute sa propre équipe, et je recommencerais de zéro avec une autre équipe, et ce n'était pas réellement un domaine dans lequel j'excellais. J'aimais avoir mes petits repères. Mémé Raky et ses habitudes. Mais une fois de plus, je n'avais pas le choix.

Quoi qu'il en soit, ce petit exercice avait permit de me vider un peu la tête, pour une fois je ne pensais pas à Jeff, à savoir ce qu'il foutait et le pourquoi du comment je n'avais pas de nouvelles. Courir seule ne m'apportait que très rarement ce genre de soulagement. Je me sentais fatiguée, vannée, vidée de mon énergie à cet instant où nous étions arrivés sur notre point de rassemblement. Il me fallut quelques minutes pour récupérer un peu d'énergie, il faut dire que j'en avais à revendre, mais les entraînements de Micka donnait tout de même de quoi en dépenser pas mal. A sa question je ne pu avoir qu'un petit sourire, pour être honnête, ça me rappelait énormément de souvenirs, cet situation avait été rencontrée plus d'une fois durant les missions, cet instant où tu te demande si tu auras réellement le temps de composer les symboles pour rentrer à la maison et envoyer le code pour ne pas finir écrasé contre l'iris.

"Ca donne envie de repartir. Mais c'est pas toujours simple, il faudra voir quel genre d'équipe sera constitué, et le genre de mission, ça je le sens pas on va se retrouver sur un truc diplomatique j'en suis sûre, les Tok'ras traînent trop part ici en ce moment pour ne pas avoir un truc à demander..."

Et je savais que le général accéderait à leurs demandes, nous avions trop mit le point sur cette alliance pour refuser de les aider à la réouverture du programme, surtout que j'étais persuadée que des huiles colleraient leur gros nez dans les dossiers avant même que nous entendions parler d'une mission. Mais bon il paraissait qu'il n'y aurait que les meilleurs des meilleurs, en tout cas ceux qui avaient acceptés de revenir... La concurrence avait fait grand mal au programme.

"Je sais que la baronne sera de la partie, toi, moi, j'ai cru entendre parler du petit suisse aussi Daving, mais pour le reste.... Beaucoup de dossiers sont passés sur le bureau du général, j'ai même vu celui de Matt, mais je ne suis pas sûre que beaucoup on envie de replonger dans le projet, enfin surtout les civils, ce qui se comprend, ils ne sont pas préparés à ça. Enfin personne ne l'est totalement, mais avec des formations comme les nôtres, on sait s'adapter à beaucoup de chose, Matt ne reviendra pas, la vie civil le comble sans doute beaucoup plus."

Une petite pointe de regret dans ma voix, forcément, Matt et moi avions eut une relation très forte dès le début, et même si j'étais contente qu'il est trouvé un équilibre de vie, j'étais forcément moins contente pour moi, j'aurais aimé l'avoir près de moi et écouter, ou pas, ses bons conseils.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1526
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Dim 9 Sep - 7:41

Cette petite mise en jambe avait plu à Rakel et elle était plus détendue. Elle devait vraiment avoir besoin de se dépenser, d'évacuer le stress et les soucis. Cela l'avait rendu un peu plus bavarde. Elle avait hâte de pouvoir reprendre les missions en même temps rien d'étonnant à cela. Rakel était une femme d'action et elle avait passée ces trois dernières années à attendre le bon vouloir d'hommes politique pour pouvoir relancer le programme.

On était aux antipodes de l'action.
Rakel avait tellement hâte que les missions reprennent qu'elle s'était renseignée sur la mission de reprise du programme.
De ce que MickaËlla avait compris cette mission devait être validé par les hautes autorités françaises, le général allait devoir présenter un dossier béton pour que cette dernière soit acceptée sans trop de discussion, de questions embarrassantes et de changement dans la mission.
Les politiciens et les hauts fonctionnaires avaient élevés au rang d'art cette manie d'apporter des changements juste pour pouvoir dire qu'ils avaient apportés des modifications nécessaires et que grâce à eux tout allait se passer au mieux. La plupart du temps ces changements étaient insignifiants mais parfois cela pouvait vous coûter cher. Ces erreurs étaient commises juste parce qu'ils ne disposaient pas des compétences et du savoir pour pouvoir prendre des décisions dans ce domaine.
Rakel quand à elle en savait plus sur la mission qu'ils allaient devoir accomplir.


Apparemment cela allait être une mission diplomatique, ce qui était loin d'être le genre de mission dans lesquelles les équipiers SG avait excellé même lors des heures gloires du programme.
Mais la présence de la tok'ra au SGC allait dans ce sens et il ne devrait plus attendre très longtemps avant d'être convoqué pour le brieffing de mission.
Évidemment les équipiers vétérans seraient de la mission, quoi de plus logique.
Le général avait battu le rappel des troupes mais bon nombre n'avait pas répondu en particulier les civils. Beaucoup avait succombé aux charmes de Typhon, de sa reine et de son PDG, d'autres encore bossé pour Mathilde, d'autres préférés se tenir le plus loin possible du SGC et des problèmes qu'inévitablement il provoquait dans la vie des équipiers.
Même le dossier de Matt Hendel le chevalier blanc était passé sur le bureau du général mais elle n'avait pas vu ce dernier au SGC.
Il était plus que probable que ce dernier ait décliné l'offre du SGC, entre autre à cause de Rakel.
Matt était quelqu'un de sensible, Rakel et le SGC était devenu bien trop rude pour lui, il n'y aurait pas trouvé sa place. Mais Matt était loyal il ne trahirait pas ces anciens camarades et les secrets du SGC. Il avait quitté le programme pour des raisons personnels bien avant que ce dernier ferme.



"Matt a choisi de quitter le programme pour des raisons personnels, ça se respecte et je pense aussi qu'il s’épanouit plus dans sa vie civile plutôt qu'au SGC. La plupart des civils comme les militaires ont subi la fermeture du programme. Ne pas répondre à l'appel est un choix qu'ils font pour les mauvaises raisons. Ils se plaignent parce qu'ils sont un peu bousculés, pas aussi bien traités que si ils étaient dans une entreprise privé. Certains ont même choisi de rejoindre Typhon alors que cette organisation représente un réel danger.
Eh oui l'institution n'est pas tendre, mais servir au SGC n'est pas un simple travail. C'est de l'avenir de la terre et de ces habitants dont il s'agit. Tous devrait comprendre qu'il s'agit de notre devoir que de répondre présent à l'appel des troupes. Ceux qui ne l'ont pas compris n'ont finalement pas grand chose à faire ici quels que puissent être leur compétence qu'ils soient militaires ou civils."


Mickaëlla avait déjà parfaitement retrouvé son souffle et son avis sur les anciens membres du SGC qui avait choisi de ne pas suivre le général dans cette aventure était bien tranchée. En même temps Mickaëlla était connu pour avoir des avis sans équivoque. Et dans ce qu'elle venait de dire il n'y avait aucune surprise. Farouchement loyale et volontaire quoi qu'il arrive, elle refusait de trouver des excuses à ceux qui abandonnaient face à l'échec ou qui reculaient devant les difficultés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2641
Date d'inscription : 22/12/2010

Dossier du personnel
Equipe: SG3/Leader
Grade / Niveau: Aspirant / 561
Age du personnage: 28 ans
avatar
Militaire
Rakel Peleonor
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Mer 12 Sep - 15:03

J'attrapais la bouteille d'eau qui pendait à ma ceinture, et bus de longues gorgées, c'était toujours un vrai plaisir après l'effort, beaucoup de gens adoraient les boissons sucrées mais ce n'était pas réellement le cas pour moi, je préférais l'eau. Même si j'avais récupéré je laissais mes fesses tomber à même le sol, juste pour prendre le temps de parler un peu avec Micka, même si ce n'était pas à elle que je raconterais tous mes problèmes je savais qu'elle partageait beaucoup de souvenirs en commun avec moi, nous pouvions parler librement de nos vies, du moins ce que l'on acceptait de partager. C'était sans doute à cause de la reprise du projet, mais je me sentais nostalgique, j'aurais aimé pouvoir parler à Matt, il ne s'agissait pas de reprendre notre histoire, ça ne serait plus possible nous avions trop changer tous les deux, d'ailleurs je savais qu'il ne reprendrais jamais les missions même si j'avais encouragé le général à le contacter, le décès de son père avait été un choc trop important pour lui. Il faut dire que le décès d'un proche était toujours un choc, nous avions chacun notre façon de réagir, Matt avait décidé de gommer ce projet qui avait mit un mur entre son père et lui avant son décès, ce n'était peut être pas plus mal, nous prenions des risques énormes derrière la porte, Matt était trop gentil, trop positif pour voir que tout n'était pas rose dans ce monde comme dans les autres.

J'aimais croire qu'il avait formé une famille, il aurait fait un papa merveilleux, et je crois que c'était le genre de chose qui aurait fait de lui un homme comblé, avoir une famille, une femme et des enfants, je suis même persuadée qu'il avait un chien, ça c'était lui, le SGC c'était moi et Micka. Des vies différentes pour des gens très différents. J'aurais sans doute pour faire jouer des relations pour avoir des nouvelles, mais si il n'avait pas répondu à l'offre, ou qu'il l'avait fait par le négatif, c'était clairement qu'il avait tourné la page, et j'étais heureuse pour lui. Au final c'était sans doute le meilleur qu'il puisse lui arriver. J'observais le ciel bleu, même si il faisait froid, il faisait particulièrement beau.

"J'en doute pas, le décès de son père à vraiment été dur pour lui, je pense qu'à partir de ce moment il a vu les choses autrement. D'ailleurs on ne peut reprocher à personne de ne pas avoir répondu, contrairement à nous, ils sont tous passés à autre chose, on ne peut pas vouloir qu'ils chamboulent toute leur vie juste parce que maintenant le gouvernement à décidé que peut être le programme pourrait être utile."

Après tout c'était vrai, même si je m'étais acharnée je comprenais que tout le monde n'ai pas le même enthousiasme, surtout après 3 ans. Personnellement je comprenais le danger que représentait cette porte et surtout ce qu'il y avait derrière, fermer le programme c'était juste attendre que les goa'ulds se décident que finalement la terre ferait une bonne récolte d'esclaves et d'hôtes, je n'étais pas prête à ça. J'allais ouvrir la bouche mais ma montre venait de se mettre à sonner. Il allait falloir que je prenne la relève pour surveiller la porte, je détestais ça mais depuis la remise en fonction et l'absence d'iris en continue il fallait bien se prêter au jeux...

"Je vais devoir te laisser, le devoir m'appelle, et si je me pointe dans cette tenue je crois que je vais avoir le droit à une semaine de stage intensif avec Hartmann, je préfère éviter. Mais faut qu'on se refasse ça, ça fait du bien, ça décrasse."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1526
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 35

Dossier du personnel
Equipe: SG1/Leader
Grade / Niveau: Major / 474
Age du personnage: 29 ans
avatar
Militaire
MickaElla Strucker
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   Dim 16 Sep - 6:42

Mickaëlla n'était pas tout à fait d'accord avec Rakel mais elle savait que cela ne servait à rien de lancer le débat parce que de toute manière chacune camperait sur ses positions. Matt avait quitté le programme bien avant la fermeture de ce dernier pour des raisons personnels et elle respectait ça. Il était trop doux pour ce qu'était devenu le SGC, et il ne méritait pas d'être en souffrance avec lui même. Matt était vraiment quelqu'un de bien.
Par contre en ce qui concernait ceux qui avait décidé de ne pas rejoindre le programme leurs motivations étaient tout autre pour beaucoup. Tous savaient que ce programme allait être déterminant en ce qui concerne l'avenir de ce monde, mais beaucoup avait choisi de faire passer leur intérêt personnel, et leur ego avant le programme attendant une meilleure proposition.
Elle avait du mal avec ça, mais elle avait encore plus de mal avec ceux qui avaient choisi de rejoindre Typhon et Hégémonie.
Eux étaient des traitres quoi qu'on puisse en dire, que ça soit d'un point de vue moral ou d'un point de vue légal. La majorité de ceux qui connaissaient l'existence du programme porte des étoiles et des deux organisations voyaient Typhon comme un concurrent pas comme ennemi. Cela lui faisait penser à ces propos sur al-nosra, un groupuscule terroriste qu'on qualifiait de rebelle modéré.
Beaucoup trop oubliaient qu'ils étaient en guerre pour assurer la survie et la liberté des terriens, cela allait bien au delà des egos, des intérêts et des profits.


La montre de Rakel venait de sonner et cela sortit Mickaëlla de ses sombres pensées. Elle devait prendre son tour de garde en salle de commande. C'était l'un des signes que le programme reprenait enfin. Effectivement elle devait être impeccable, non seulement c'était le devoir de tout militaire mais en plus en tant qu'équipier SG et officier Rakel se devait plus que tout autre montrait l'exemple.
Mickaëlla était quand à elle pas encore de retour sur le tableau de service, cela faisait trop peu de temps qu'elle était de retour au SGC pour que cela soit le cas. Et elle n'avait rien fait pour s'y retrouver, elle était très bien comme ça sans avoir à se taper la corvée de l'astreinte en salle de commande. Elle avait assez donné comme ça les dernières années prenant très souvent le tour de garde des pères et mères de familles et des tir au flanc.
Rakel quitta donc les lieux ravie d'avoir pu se dépenser et de ce qu'elle en voyait Rakel semblait prête à remettre ça régulièrement.

Elle préféra rester silencieuse et laissa Rakel quitter le pas de tir.
Une fois seule elle prit quelques secondes pour restaurer une forme de paix intérieur.
Son rythme cardiaque était revenu à la normale, et il était temps de remettre en sécurité les armes qu'elles avaient utilisées.



Elle regarda l'heure, et remarqua que l'heure était bien trop avancé pour faire une pause. Elle devait encore s'entrainer avec les fusils d'assauts et les pistolets, nettoyer les armes, réintégrer toute ses armes dans son coffre avant de pouvoir prendre son déjeuner. Elle en avait pour pas moins de trois heures de travail, et il y avait encore plus d'heures avant la fin de la journée, il était donc temps de se mettre au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shooting Training [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Shooting Training [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte des étoiles :: Extérieur du SGC :: Camp d'entraînement-
Sauter vers: